Naruto-mangas Index du Forum

Un forum consacré aux mangas et tout particulièrement à naruto
 
Naruto-mangas Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



 Bienvenue Invité 
Bienvenue sur le forum Invité
      
 
        
Je vous Informe que ce forum est fermer !
Bonne continuation à tous !
        
:: [Fic] Akuma no Ikari: Saison 1 ::
Aller à la page: <  1, 2, 338, 39, 40, 41, 42  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Naruto-mangas Index du Forum -> Un dernier adieu au forum
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
megumi-okami



Inscrit le: 10 Nov 2009
Messages: 138

MessagePosté le: Lun 31 Mai - 18:30 (2010)    Sujet du message: [Fic] Akuma no Ikari: Saison 1 Répondre en citant

Revue du message précédent :

On est lundi !!! met la !! =P moi je veux la suite ! parce que franchement, elle est vraiment trop exelente
Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Lun 31 Mai - 18:30 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Night Angel
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2009
Messages: 2 947
Localisation: Grenoble, Isère(38)
Masculin Balance (23sep-22oct) 龍 Dragon
Ryos: 2 264

MessagePosté le: Lun 31 Mai - 19:01 (2010)    Sujet du message: [Fic] Akuma no Ikari: Saison 1 Répondre en citant

Euh j'ai perdu du temps a essayer de regler certaines choses hier soir alors j'ai pas pris le temps de la finir U_U temps restant estimé: 2 a 4 jours
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Light Heroes
Seigneur des Pirates
Seigneur des Pirates

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2009
Messages: 3 671
Localisation: Perdus dans mes joies et mes peines au milieu de mes pensées...
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猪 Cochon
Ryos: 2 268

MessagePosté le: Mar 1 Juin - 10:08 (2010)    Sujet du message: [Fic] Akuma no Ikari: Saison 1 Répondre en citant

Megumi-Okami, une fois il nous a sortit qu'il mettrait quelques jours pour faire un ép. Résultat? En réalité il avait 2 MOIS!  Mort de Rire
_________________
Revenir en haut
MSN
Night Angel
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2009
Messages: 2 947
Localisation: Grenoble, Isère(38)
Masculin Balance (23sep-22oct) 龍 Dragon
Ryos: 2 264

MessagePosté le: Mar 1 Juin - 16:51 (2010)    Sujet du message: [Fic] Akuma no Ikari: Saison 1 Répondre en citant

Ouais oh, téma la taille de l'épisode aussi mec, tu va halluciner U_U et j'ai fait que la moitié pour l'instant alors stplé --'
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
megumi-okami
Chunin

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2009
Messages: 138
Localisation: Dans mes rêves ^^
Féminin Cancer (21juin-23juil) 狗 Chien
Ryos: 1 501

MessagePosté le: Mar 1 Juin - 18:12 (2010)    Sujet du message: [Fic] Akuma no Ikari: Saison 1 Répondre en citant

2 mois ?! mais tu rigole j'espère !! xD
non mais je le connais bien Dark Shadow, je te pardonne =P
_________________
c'est une règle d'or au bliz, si tu as la balle, tu dois marquer !!
Revenir en haut
MSN
Night Angel
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2009
Messages: 2 947
Localisation: Grenoble, Isère(38)
Masculin Balance (23sep-22oct) 龍 Dragon
Ryos: 2 264

MessagePosté le: Mar 1 Juin - 20:38 (2010)    Sujet du message: [Fic] Akuma no Ikari: Saison 1 Répondre en citant

eh, t'a bien lu l'ép 18 partie 1 alors tu vois la taille --' c'est dja bocou de boulot pour le script etc, mais alors pour la prochaine partie je vous jure que c'est vraiment enorme
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Youssakura
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2009
Messages: 1 907
Féminin Cancer (21juin-23juil) 龍 Dragon
Ryos: 1 548

MessagePosté le: Ven 11 Juin - 01:45 (2010)    Sujet du message: [Fic] Akuma no Ikari: Saison 1 Répondre en citant

C'est tellement magnifique que je ne trouve rien a dire!!
Franchement... BRAVO!!!

Continue comme ça, on attend la suite ^^

Excellent travail Okay
Revenir en haut
MSN
Night Angel
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2009
Messages: 2 947
Localisation: Grenoble, Isère(38)
Masculin Balance (23sep-22oct) 龍 Dragon
Ryos: 2 264

MessagePosté le: Dim 13 Juin - 18:23 (2010)    Sujet du message: [Fic] Akuma no Ikari: Saison 1 Répondre en citant

ATTENTION MESDAMES ET MESSIEURS!!!! APRES DES JOURS ET DES JOURS DE TRAVAIL ACHARNE J AI LE PLAISIR DE VOUS ANNONCER LA SORTIE IMMINENTE DE LA SECONDE PARTIE DE L EPISODE 18!!! ACCROCHEZ VOUS!! ^^

Episode 18 partie 2: Une nouvelle ère s'annonce


La lumiere les déposa dans une vaste plaine ou tronait majestueusement un immense lac. Contrairement a ce qu'ils s'attendaient, les arbres bruissaient toujours, les animaux étaient toujours en mouvement... On entendait même le clapotis de l'eau et les gazouillement des oiseaux!
-Qu'est ce que c'est que ce bordel... Celsius nous avait dit que le temps devrait être arreté! s'emporta Tirus
-Elle savait que ça ne marcherait pas... souffla Eido
-Hein? M'enfin, comment ça elle savait que ça marcherait pas?!
-Le Reba...Le Reba interfere avec toute tentative de jutsu temporel tant qu'il n'est pas situé a moins de 500 metres de son épicentre...
-Reba?? Epicentre? Bordel, mais de quoi tu parle? s'impatienta Toline.
-Hhh... Levez les yeux, et regardez vous même...

Ils s'executerent tous, mais tous furent surpris par la vision qui s'offrait a eux... Une Ile, gigantesque, colossale, se tenait dans les cieux! A moins d'un kilometre du sol se dressait un amas de deux kilometres carrés de roc.
-Le Reba est un aimant gigantesque situé au coeur de cette ile. Ca nous a permis de rester caché aux yeux des autres pays pendant plus de huit siecles.
-C'est sensas'!! s'extasia Tirus
-Mouais... L'inconvénient, c'est que...

Il n'eut pas le temps de finir ses explications: Un hurlement strident déchira le silence ambiant. Un grondement sourd s'eleva parmi les bruissements de l'herbe soufflée par le vent. Un autre cri, puis un troisieme.
-Je reconnais ces cris!!

Eido se mit a courir, le sourire aux levres, vers la petite colline qui les empechait de voir la provenance de ces hurlements. Mais ce ne fut pas ce qu'il s'imaginait... Il perdit immédiatement le sourire, prenant une teinte blafarde, lorqu'il aperçut de minces colonnes de fumées se dégager de l'autre coté de la bute, et qu'il sentit l'odeur amère du sang frais....
S'arretant net, Anatée ne put stopper sa course a temps et le bouscula legerement, trébuchant en essayant de ne pas l'entrainer dans sa chute, elle roula jusqu'en bas de la pente.
-Aïe! Décidemment, c'est pas mon...

Coupée net par la vision d'horreur qui s'offrait a elle, la jeune fille recula vivement en poussant des gémissement affolés. Des flammes, des cadavres humains calcinés ou mutilés pour la plupart jonchaient le sol... Pas de shinobis ou d'homme d'age mur. Des femmes et des enfants innocents...

-Mon dieu... souffla Eido.

Le champ de cadavres s'étendait a perte de vue. Derriere eux, la petite plaine paraissait bien tranquille comparé a ce spectacle macabre... La terre rougie par le sang, était devenue spongieuse et le bruit des pas sur cette mousse rougeatre était particulierement écoeurant.
-Quel enfoiré... Non mais quel fils de...
-Eido!! Tu sais ce qui s'est passé ici n'est ce pas...?
-Ce salaud... Ca, c'est sa vengeance... Il est pas mort...
-Tu va pas me dire que c'est Rikimaru quand même?! s'exclama Tirus
-Le seul salopard capable de buter les femmes et les enfant qui travaillent aux recoltes, c'est bien lui...

De nouvelles larmes de rage coulèrent sur les joues de l'adolescent. Un autre cri rauque vint perturber les craquement des flammes. Eido se dirigea en direction de ces derniers, et découvrit une autre chose stupéfiante, qui lui arracha un cri de douleur...
-Bordel non... Comment cet enfoiré a pu te faire ça... Rainka! Regarde dans l'état où t'es...

L'immense reptile ailé était couché, le flanc ruisselant de sang noir et les ailes portant des marques de brulures atroces. Les serres repliées, il tenait quelque chose entre ses griffes. Eido, paralysé par la rage et la terreur que lui inspirait cette vision, n'osa pas bouger. Ce fut Anatée qui se décida, en déglutissant difficilement, a aller voir de quoi il retournait.
Seulement, elle n'avait pas encore reconnu le dragon qui l'avait attaquée deux mois auparavant... A l'instant ou elle allait toucher les pattes de la bête, cette derniere poussa un hurlement apeurant qui fit reculer l'adolescente. Le dragon déploya ses larges ailes afin d'intimider celle qui l'importunait. Ses yeux ocre distinguerent la silhouette de la jeune fille, et ses pupilles verticales se rétracterent en reconnaissant son ex-proie.
Anatée aussi reconnu Rainka, et qu'elle n'en fut pas sa réaction: Elle poussa un cri de surprise en écartant vivement son bras de la serre du reptile, puis recula en courant, pour finir par se cacher derriere le porteur de démon.
Ce dernier soupira.
-Faut pas avoir peur de lui... Il a l'air méchant comme ça, mais il tue uniquement quand on lui ordonne... C'est un peu un gros chien de garde... avec des ailes...
La kunoichi resta tout de même prudente. Eido releva la tête vers le champ de massacre qui s'étendait jusqu'a l'horizon. Les images défilerent a nouveaux devant ses yeux... Ce carnage. Il l'avait vu lorsqu'il avait touché le globe... Il demeura silencieux, mais s'approcha de la créature reptilienne pour observer ses plaies.
-Ca va... c'est pas trop profond. Tu vas t'en sortir, t'inquiete pas... Qu'est ce que tu cache dans tes griffes...
Eido fut surpris de voir un enfant, six a sept ans tout au plus, pelotonné dans les griffes du prédateur, le visage crispé par la peur et la douleur. Lorsque le bambin aperçut Eido, il se recroquevilla encore plus, ce qui lui arracha une plainte due a ses blessures.
-Du calme... Je te veux aucun mal... Qui est responsable de ce carnage? tu le sais?
L'enfant voulu ouvrir la bouche, mais lorsqu'il tenta de parler, il se mit a toussoter et a cracher du sang
-Eh! Eh! Reste avec moi, t'entends? Allez, courage petit, tiens bon, juste quelques seconde! Tirus! Vient là, vite!!
Le gosse s'arreta de tousser et perdit connaissance. Eido sentit son coeur accelerer dans sa poitrine... Le guérisseur courut jusqu'a l'enfant, s'agenouilla prés de lui et tata son pouls. Sa mine s'assombrit aussitot... Il releva lentement la tête vers son ami, et la hocha négativement.
-Et merde...
Il déposa l'enfant au sol, retira le foulard qu'il portait autour du cou et le déposa sur les yeux clos de ce dernier. Au bord de la crise de nerfs, le jeune homme passa sa main dans les cheveux noirs du garçon et se releva en serrant les poings.


Tirus remarqua que de nouvelles larmes roulaient sur les joues de son ami.
<<J'imagine même pas tout ce qu'il a du endurer jusqu'ici... Mais ces dernieres heures ont été éprouvantes, ça lui fait du bien...>>
-Tirus, tu peux faire quelque chose pour Rainka?
Son ton était sec,presque aggressif.
La question du porteur de démon le tira de ses pensées.
-Je vais voir ce que je peux faire...

L'enfant s'affaira a soigner la plaie béante comme il pu, mais cela demanda beaucoup plus de chakra qu'il l'aurait pensé.
Eido s'assit sur un petit rocher en se prenant la tête entre les deux mains. Il murmurait des mots que personne ne comprit, mais Anatée sentit la detresse du jeune homme. Elle s'assit a coté de lui en posant sa main sur la sienne. L'adolescent n'eut aucune réaction... Cependant, elle réussit a capter quelque bribes de ce qu'il murmurait. Elle ne saisit que la moitié des mots, le reste étant dans une langue qui lui était étrangere.
-Aeryl eto jafa erephilys... Nosfe ame esperis... Je jure de vous venger... Il perira de ma main!
-Eido...
-Une purification avant ce que je prepare pour ces enfoirés...

Eido entama une courte explication sur cette "incantation" destinée, selon les anciennes traditions de son village, a guider les âmes des défunts vers l'au-delà, tout comme le temple souterrain...
Le tremblement causé par la remise sur pied du dragon coupèrent leur discution, et un sourire eclaira de nouveau le visage de l'adolescent: Il se portait apparemment a merveille!

-Merci Tirus... Je sais pas comment te remercier.
-Je fais ça pour toi, pas pour une récompense, répondit ce dernier.
-Bon!! On a un moyen de transport maintenant.

L'idée de monter le dragon revolta Anatée, toujours en proie a la terreur causée par la puissance meurtriere de la bête ailée, mais Eido finit par la convaincre qu'il n'y avait aucun danger. Il leur raconta, pendant que tous se plaçait ou ils pouvaient s'accrocher sur le reptile, qu'a l'âge de raison, on "offrait" un de ces reptiles aux futurs meilleurs combattants du vllage. Pendant quelques années, il tissaient des liens avec ces créatures fantastique, puis apprenaient a voler avec elles. Une experience inoubliable.
-On y va? Tout le monde est prêt?

Les réponses affirmatives de tous, bien que peu convaicante de la part d'Anatée, déciderent le jeune homme.
-On y va tout doux, c'est pas un de nos vieux vols comme il y a quelques années hein... souffla l'adolescent au dragon.
Ce dernier eut une réaction innatendue: des grognements répétitifs et plutot aigu firent comprendre au reste du groupe qu'il riait!
-C'est quoi ce délire?! s'exclama Toline

Le reptile déploya ses ailes immenses et poussa sur ses pattes pour prendre son envol. Malgré les brulures subies aux ailes, il volait encore remarquablement bien! Doucement, surement, mais bien.
Eido, accroché au cou de la créature prenait encore gout a l'adrenaline provoquée par ces envols directs.
-Il faut que je vous previenne avant qu'on arrive là haut. Je vous ai jamais rien dit a ce sujet, cria Eido aux autres, Hiro dispose de technologies bien plus avancées que celles des autres villages.
-Comment ça? demanda Tirus
-J'en sais pas plus que vous sur le "comment" mais je sais que grâce au Reba, le Riuton nous a permis de faire des voyages dans le temps et de récuperer des inventions venant d'un futur proche, on va dire...
-Ca a l'air cool! Vos chercheurs ont trouvé quoi par exemple?



Village caché d'Hiro No Kuni. 14h32. Centre de controle de défense anti-aggression air-air/air-sol.

-Rikimaru sensei, cible en approche. Le dragon que vous avez descendu en bas nous rapporte des petits cadeaux on dirait.
-Hmm... Je sens que ça va être jour de fête aujourd'hui. Artilleur Mara. Permission d'ouvrir le feu sur cible mouvante. Utilisez des sabots 18, c'est du lourd.
-Bien reçu.


Dans les airs. 14h33.

L'ile entiere semblait en mouvement. Un grondement sourd troubla le calme qui regnait dans l'ether et coupa la discution de nos héros. Un pan de l'ile se déplaça légerement, laissant place a l'exterieur d'un edifice de métal recouvert de trous..
-C'est quoi tout ces trous dans la paroi? demanda Tirus.

http://www.youtube.com/watch?v=VyuJI73Uxns&playnext_from=TL&videos=…  (musique!!)

Voyant que ces "trous" les visaient, Eido réagit au dernier moment.

-Bordel c'est pas des trous...

Il n'eut encore pas le temps de finir sa phrase. L'un deux, se rétractant subitement aprés une détonation d'une intensité incroyable, venait de cracher un projectile incandescent qui fusait a pleine vitesse vers eux. Aucun n'eut le temps de réagir. Le tir percuta de plein fouet Sakura, placée sur le dos de la bête.La deflagration la propulsa loin du reptile, ce qui heureusement ne fut pas répété pour les autres membres de l'équipe, fermement accroché aux écailles du monstre reptilien. Projetée dans le vide, le groupe regarda avec horreur leur amie tomber rapidement vers un bosquet, quelques centaines de metres plus bas.

14h33. Centre de controle de défense anti-aggression air-air/air-sol

Rikimaru tenait un verre de thé encore chaud dans la main et observait le travail de l'artilleur. Il appréciait particulierement ses services, surtout pour ses calculs de trajectoires réputés infaillibles.
-Joli coup, Mara. Trés joli coup.
-Merci monsieur.
-Maintenant, je veux voir cette bestiole partir en fumée. Lesinez pas sur les munitions et l'utilisation de l'armement. Je veux les voir en miettes...

Dans les airs. 14h34

-Qu'est ce qu'on fait pour elle! s'écria Toline
-Ca serait du suicide d'aller la chercher avec ce qui va nous tomber dessus, on peut plus rien pour faire! 'faut se tirer de là!! Répondit Anatée

Eido sourit devant la sagesse et la fermeté de ces paroles. Il n'eut pas le temps de continuer sa reflexion
-C'est de l'artillerie lourde! cramponnez vous!!

Cette derniere ouvrit le feu sans prévention... les projectiles lumineux passaient a une vitesse impressionante et en trés grand nombre a quelque dizaines de centimetres d'eux a peine... Le reptile piqua subitement pour prendre de l'élan, ce qui ne manqua pas de faire crier tout le groupe, ne s'y attendant pas, puis remonta a une vitesse ahurissante pour se mettre hors de portée des tirs...
Soudain, la fusillade cessa et Eido rouvrit les yeux, en même temps que les autres.
-Nom de... Finalement ça vaut le coup de se faire tirer dessus!

Le dragon atteignait a présent les bords de l'ile celeste, et le paysage splendide qui s'offrait a eux leur coupa le souffle: Une montagne au flanc rougeoyants s'élévait au dessus des forets de pins dont le vert contrastait magnifiquement avec le bleu azuré du lac qui tronait au centre de l'ile...
Le reptile survola une bonne partie de l'ile avant de poser au bord du lac. L'équipe descendit du dragon avant que celui ci ne se jette avec avidité sur l'eau afin de se desalterer.
-Y a encore d'autre truc comme ça qu'on sait pas? s'écria Anatée, revenant sur le sujet de l'artillerie.
-Malheureusement oui...
-Qu'est ce qu'on va trouver ici, hein?! Qui sait, on va tomber sur des super-soldats! Ou même, je sais pas moi, des machines volantes!

Eido écarquilla les yeux, le souffle court en aperçevant ce qui s'approchait d'eux.
-Tu crois pas si bien dire! Dans la foret! VITE!!
Toline et Tirus obéirent immédiatement, même s'il ne savaient pas par quoi ils étaient menacés. Il se mirent a couvert derriere un gros tronc d'arbre, couché a la lisiere de la foret.
Anatée, elle, ne réagit pas aussi vite
-Attends... Tu va pas me dire que...
-Cours bordel !! Cours!!
La jeune fille risqua tout de même a jeter un oeil derriere elle avant de se mettre a fuir. Jamais elle n'avait autant regretté ses paroles...

Un monstre de métal, de plusieurs metres de long et de large,
semblant etre armé dans les moindres recoins et ayant des pales en rotation a une vitesse affolante, s'avançait vers eux. Anatée eut juste le temps de voir un des projectiles fixé aux ailes de l'appareil partir a une vitesse affolante dans leur direction, avant de se mettre a courir. Eido vit que le missile se dirigeait droit sur elle, et sentit son pouls s'accelerer. La vision d'Anatée pulverisée par l'explosion d'un missile dernier cri l'aurait poussé a bout.
Il sentit son corps avancer de lui même: Le porteur de démon se mit a courir vers Anatée a une vitesse prodigieuse. Cette derniere trébucha dans le sable et s'étala de tout son long. Elle n'avait plus aucune chance s'il n'intervenait pas.
L'adolescente vit le projectile blanc s'approcher d'elle de plus en plus. Elle ferma les yeux en pensant que c'était sa fin... Elle sentit la terre vibrer et une chaleur épouvantable se fit ressentir. Se risquant a ouvrir les yeux, elle aperçut Eido, une scythe a la lame noire dans la main droite, le dos legerement courbé. S'apercevant que l'explosion ne l'avait pas detruite, elle observa les alentours. A droite et a gauche d'elle s'elevait un petit cratere fumant, formant deux arc de cercle.
-Que... souffla-t-elle en comprenant subitement ce qui venait de se passer.
-Ca... Ca va se payer cher, enfoirés... murmura Eido

Au même moment, dans l'hélicoptere de combat.

-Fox Flyer en approche de la cible. Le gosse a pas l'air de vouloir se laisser faire, j'ouvre le feu.
Le pilote se retourna briévement:
-Vous deux, preparez vous a vous caler contre les flancs et a balancer ce que vous avez. Cet hélico nous a couté une vingtaine de vie pour le récuperer dans cette ville maudite, alors faites moi le plaisir de pas le laisser se faire descendre. Bon, verrouillage de la cible...

Sur la berge

-Venez donc... Je vous attends... C'est pas trois petits trucs de ce genre qui vont me faire mal, vous allez voir... Anatée, court vers les autres...
-Mais je...
-C'est un ordre.

La jeune fille se retourna finalement pour courir se réfugier avec Toline et Tirus qui observaient la scene avec anxieté.
-Oh là là... ça va chauffer, je vous le dit!! s'ecria Tirus

Il ne croyait pas si bien dire. L'instant d'aprés, la machine volante ouvrait le feu avec tout l'arsenal. La mitrailleuse fixée devant tirait des balles par salves sans discontinuer. Seulement, Eido ne se laissait pas faire non plus.
Esquivant chacune des balles avec une souplesse féline, le visage toujours impassible, innovant a chaque nouvelle attaque, chaque nouveau déplacement de l'hélicoptere, Sautant en faisant un salto ou simplement ou courbant le dos, aucune balle ne fit mouche. Les deux soldats chargé d'éliminer la cible se posterent sur les flancs de l'appareil.
Chargeant les armes qu'on leur avait fourni pour cette occasion, ils ouvrirent a leur tour le feu, mais en visant Rainka, qui s'était tapi dans l'eau de peur de recevoir d'autre balles et de décevoir son maitre.
Le geste des adversaires enerva Eido qui décida de riposter. La machine tira une nouvelle rafale, mais celles ci ne toucherent jamais le sable de la berge ou les arbres en arriere plan. Créant un champ de force magnétique, sans savoir lui même comment il faisait cela, il para toute les balles qui finirent par se retourner et fuser vers leurs proprietaires!
Les soldats, abbatus, tomberent immédiatement dans l'eau avec un "splash" sonore. Heureusement pour le pilote, le pare brise était blindé... Ce dernier, remonté par la chute de ses amis, décida d'envoyer tout le potentiel de l'arsenal de l'engin.
-Tu va me payer ça, pourriture!!

Un seul geste... Un petit pressement de bouton, et trois des missile accrochés aux ailes du monstre d'acier partirent vers Eido avec une trajectoire recitiligne. Sans sourciller, le porteur de démons les attendit de pied ferme avec l'intention de faire payer les actes de l'armée Hiroise.
Le premier projectile était sur lui, mais n'eut pas le temps d'exploser. Eido donna un coup dans le fuselage de la fusée, qui partit en piqué vers le ciel. La seconde puis la troisieme étaient presque a destination. Avec une agilité impressionante, Eido fit un bond de plusieurs mettre en avant en se jettant a corps perdu sur les fusées. Un coup de taille de la part de la scythe fit exploser la premiere derriere lui, mais il reservait un autre sort pour la derniere...
-Fallait pas me chercher...
L'adolescent créa une petite pulsion de chakra qui le dévia de la trajectoire mortelle du missile, et l'attrapa par la coque lorsqu'il passa prés de lui. A sa grande surprise, le missile n'explosa pas.
-Jour de chance ou dirait...

Il termina son saut par une autre acrobatie, et finit par lancer de toute ses forces le missile vers l'hélico en poussant un cri de rage. Le projectile fusa vers la masse d'acier et explosa en même tems que l'appareil, qui s'ecrasa avec violence dans l'eau calme du lac. La carcasse flottait encore, au grand dam du jeune homme, qui vit sortir le pilote une arme a la main, le bras en sang et le visage crispé par la haine.
-Ouais... mais pas pour toi!

Le sifflement du premier missile ayant été devié se fit entendre.
-Oh, chiotte... souffla le militaire blessé.

Le projectile explosa en plein sur la carcasse calcinée , faisant partir en fumée tout ce qu'il en restai, y compris le pilote.

Le silence revenant sur la vallée, le reste du groupe se décida timidement a s'approcher de leur ami victorieux, leur tournant le dos.
-Eido...? demanda tout aussi timidement Anatée.
Elle ne reçut aucune réponse.
-Eh, ça va? demanda Tirus.
Eido lacha fébrilement la faux a lame noire qui s'écrasa dans le sable. Il avait de plus en plus de mal a respirer. Le jeune homme sentit ses genous flancher, et il s'écrasa sur ses derniers.
Une vive douleur a la poitrine, lancinante, lui troubla la vue, puis il se mit a cracher du sang.
-Bordel! qu'est ce qui se passe?! s'ecria Tirus, s'apercevant de l'état de leur compagnon.

Eido s'affala dans le sable, la vision de plus en plus trouble. Il entendait a peine les cris de peur de ses amis. Puis il perdit connaissance...


Lorsque le porteur de démon ouvrit les yeux, il faisait déjà nuit sur Hiro. Un feu éclairait la petite clairiere où il se trouvait, mais aucun de ses camarades ne semblaient etre présents.
La panique l'envahit: et s'il était mort? Tout ce dont il se souvenait c'est d'avoir ressentit une douleur et une chaleur horrible dans la poitrine. Aprés, c'était le noir complet.
Il entendit un petit craquement qui le fit sursauter. Il tenta de se lever mais la douleur le plaqua au sol, lui coupant le souffle.
-Anatée...? appela-t-il faiblement.
Un autre craquement, plus proche cette fois.
-Quelqu'un... je vous en supplie... j'ai mal...

Il ferma les yeux en priant pour ne pas tomber sur une panthere sauvage ou pire...
-Eido? T'es reveillé? appela doucement une voix qui lui était familiere.
Lorsque le jeune homme aperçut le visage d'Anatée, un sourire illumina son visage.
-Tu m'a foutu une de ces trouille...

L'adolescente éclata de rire avant de l'aider a se mettre assis.

-Eido... Les gamins sont partis chercher quelque chose pour ta blessure. Tirus affirme qu'il doit y avoir des plantes médicinales ici, mais j'en ai pas trouvé. Est ce que tu sais s...
-Attends... Blessure? qu'est ce qui s'est passé?
-T'a voulu jouer au malin, et voilà ce qui arrive! lui reprocha la jeune fille en lui montrant son torse. On a cru que t'avais rien eu, mais t'a quand même pris deux de ces... trucs, je sais pas ce que c'est... dans le poumon droit. ça a traversé, y avait beaucoup de sang...
La voix, pourtant enjouée au début de sa phrase, de l'adolescente devint presque inaudible vers la fin.
-J'ai eu peur tu sais... Tu te vidais de ton sang devant nous... J'en ai pleuré...

Les derniers mots firent sourire Eido: Elle tenait vraiment beaucoup a lui.

-Rainka nous a amené ici quand l'hémorragie s'est arretée... Tes plaies se sont rouverte a l'atterissage et t'a failli mourir encore une fois...
-Les risques du metier! répondit l'interessé en plaisantant.

Anatée se mit a sourire a son tour puis s'approcha de lui avec l'intention de l'enlacer.

-Je veux que tu me promette de plus te mettre en danger de cette façon...
-Ca je pense pas que ce soit possible! lui répondit Tirus, Il est intraitable...

Le groupe éclata de rire. La mine d'Anatée s'assombrit

-Eido... Y a des choses qu'on sait pas encore sur cet endroit? Et... c'était quoi... ce qui nous a attaqué?
L'adolescent soupira
-Haa... Pour commencer, ce qui nous a attaqué je pense que c'est le nouveau joujou des militaires d'Hiro
-Militaires?
-Ouais... On a deux types d'équipe: les gens possédant un chakra naturel sont affecté comme shinobis, et les autres peuvent s'enroler dans l'armée. L'armement évolué recuperé par les expeditions nous a beaucoup apporté... Notemment dans l'amélioration des technologies.
-C'est bizarre, je t'ai jamais entendu parler de cette maniere, dit Tirus en penchant la tête sur le coté
-Je garde le jargon technique pour moi d'habitude. Bref... On en avait des comme ça, avant, mais ça c'est bien plus evolué. Ca a progressé depuis ma derniere visite... Un hélico de combat.
-Un Héliquoi?! Et y en a d'autres en plus? s'affola Toline
-Ca c'est rien... Cette ile entiere possede un arsenal qui a lui seul suffirait a réduire le monde en cendres. Rikimaru a du lancer des avis de recherches. Je vais encore en prendre plein la tête moi...
-Y a encore quelques trucs qu'on sait pas, comme l'armement des soldats qu'on a vu ou autre chose?
-Les armes sont plus du tout conventionnelles. Quand on a decouvert ces "voyages" on est passé du kunai et du katana au calibre .12 ... Projectiles en plomb d'un virgule deux centimetre, a tête pointue. Mortel.
-C'est carrément un autre monde... Ici, c'est deux ères qui s'affrontent! Ils sont conscient du fait que ça va leur monter a la tête et qu'ils vont tout détruire?
-Je sais... A votre avis, pourquoi Celsius m'a demandé de bousiller le Reba? Pour exploser cette saloperie d'ile et toute la technologie avec!

Surprise, Anatée porta sa main a la bouche.

-Tu comptes pas détruire l'ile entiere?!! C'est pas possible!
-Ca me chagrine, mais tu veux que ça finisse par degenerer et qu'on soit tous balayé par ce truc?
-Non!! Mais enfin pense aux familles qui vivent ici! Et c'est là ou t'a passé ton enfance!

Eido se retourna brusquement, une lueur démente dans les yeux.

-Ne me parle pas d'enfance!! Hurla-t-il. Est ce que c'est une enfance de voir son père mourir sous ses yeux, de tuer ses propres amis sans même enêtre conscient, finir en paria, detesté par tout le monde?!

Sa voix se repercuta dans les bois et fit fuir des dizaines de volatiles reposant dans les arbres voisins. Le silence s'installa dans la clairiere. Personne n'osait parler aprés ces revelations... Eido n'avait jamais parlé de son passé a qui que ce soir, de ce fait tout le monde fut choqué par ces dernieres paroles.
Le jeune homme se retourna vivement et s'en alla en marchant rapidement vers le bosquet.

-Eido, attends! l'appela Anatée

La réaction de ce dernier lui arracha un cri de frayeur: L'adolescent leva le poing et l'abattit avec force contre un des grands arbres qui les entouraient en poussant un cri de rage. L'arbre explosa littéralement a la base, projetant des éclats d'ecorce un peu partout autour de lui, avant de s'abbatre avec fracas.
Tirus remarqua que le poing du porteur de démons saignait abondamment. Il s'avança vers lui et lui dit:
-Eido, bon sang mais qu'est ce qui t'arrives?? T'es devenu fou ou quoi?
Il n'eut pas de réponse. La vue de l'adolescent se troublait et son souffle était court. Il n'entendait même plus les paroles de ses amis. Il ne put prononcer qu'un seul mot avant de s'évanouir:
-Désolé...

Son corps vacilla quelques instants, puis il s'écroula dans l'herbe rase .



Eido ne se reveilla qu'au petit matin, alarmé par des bruits alentours. Il ouvrit les yeux brusquement et s'aperçut immédiatement qu'Anatée s'était une fois de plus lovée contre lui. Roulée en boule, elle avait, tout comme la veille, niché son visage dans le cou du jeune homme, et posé une main sur sa poitrine.
L'adolescent se mit a sourire, puis il songea aux changements que tout cela apporterait dans sa vie. Il fut tiré de ses pensées par le craquement d'une branche morte a quelques metres d'eux et l'envol d'une dizaine d'oiseaux dans les arbres environnant.
Le porteur de démon écarta doucement la main de la jeune fille et veilla a se relever sans faire de bruit afin de ne pas alerter le groupe, et surtout elle. Elle était aussi belle reveillée qu'endormie, mais Eido ne voulait surtout pas briser ce sommeil qui rendait son visage si doux.
Un sifflement aigu mit ses sens aux aguets. Il sentit quelque chose froler sa joue et l'entendit se ficher dans le bois d'un orme proche de lui. Il se baissa silencieusement et observa le trou qu'avait causé le projectile. Fin, quelques millimetres a peine de diametre, net. Eido comprit alors avec horreur d'où venait cette chose.
Il concentra son chakra dans ses tympans pour augmenter sa capacité auditive afin de localiser leur potentiel aggresseur. Un déclic soudain l'alerta d'un danger imminent. Avec l'agilité d'un félin, il bondit sur le coté et se réceptionna en faisant une roulade. Un autre trou, fumant cette fois, se tenait pile a son ancienne position. Malheureusement pour l'assaillant, il l'avait localisé...
L'adolescent esquissa un autre sourire, tira un kunai de sa poche et le jeta avec force vers son ennemi invisible. Un son sourd se fit entendre, un cri de surprise puis le bruit d'un corps s'ecroulant dans les feuilles mortes. Ce dernier fut audible par Tirus qui se leva immédiatement en faisant attention lui aussi a ne pas reveiller sa belle.
Encochant immédiatement une fleche, il s'approcha en vitesse d'Eido pour se mettre dos à dos avec ce dernier.
-On a affaire a quoi cette fois?
-J'en sais rien, mais je crois que je l'ai eu. Restons prudents, il peut y en avoir d'autres.
-Humain ou pas?
-Juges-en par toi même

Eido lui montrais les deux trous sur l'arbre et sur le sol.

MUSIQUE http://www.youtube.com/watch?v=iF-KnsilcuA

-Je sens qu'on va pas s'ennuyer sur cette île...
-On protege en priorité les filles. Faut a tout prix les proteger ils pourraient les attaquer pour nous tend...

Il n'eut pas le temps de finir sa phrase. Le sifflement d'une autre balle se fit entendre. Tirus ferma les yeux un instant, puis plongea sur le coté. Eido lui n'eut pas cette chance. Il eut juste le temps de se décaler sur la gauche avant de recevoir la balle dans l'épaule.
La violence de l'impact le projeta au sol en lui arrachant un cri de douleur. Le hurlement de l'adolescent reveilla Toline et Anatée immédiatement. Bondissant immédiatement sur leurs jambes avec une souplesse impressionante
-Faites gaffe, y en a plusieurs! leur cria Eido avant d'arracher une manche de sa veste avec les dents pour en faire une compresse.

Le silence s'installa dans la clairiere. Les seuls bruits audibles était les cris d'un rossignol posé sur une branche, ainsi que celui du crépitement du feu mourrant...
Le porteur de démons se releva tant bien que mal, supportant la douleur avec courage. Soudain, son instinct lui indiqua qu'un danger pesait sur tout le groupe. La peur lui nouait les entrailles mais il décida d'agir:
-A terre!!!! Hurla-t-il.
Tirus et Toline se plaquerent immédiatement au sol. Des dizaines de balles se mirent a siffler dans le clairiere, et le bruit sourd du bois penetré par le métal résonnait dans les bois. Eido, voyant qu'Anatée restait immobile, le regard dans le vague, plongea immédiatement sur elle pour la plaquer au sol. Il la garda serrée contre lui jusqu'a ce que les tirs cessent.
Tout redevint silencieux...

-Ahh... Anatée, tout va bien?

N'obtenant pour réponse qu'une plainte suivie d'un toussotement, il recula le corps de sa jeune amie pour observer ce qui n'allait pas. Il sentit son coeur s'arreter dans sa poitrine lorsqu'il aperçut un filet de sang couler sur le menton de l'adolescente, puis le trou dégoulinant du liquide poisseux sur sa poitrine.
-Kof... Chacun son tour... j'imagine... souffla-t-elle.

Elle perdit connaissance dans les bras du porteur de démons. Ce dernier s'aperçut alors que des hommes commençaient a s'approcher d'eux. Posés sur les branchages des arbres, ils étaint tous armés jusqu'au dents. Un véritable arsenal.
Eido commençait a avoir les larmes aux yeux aprés ce qui venait de se passer, mais ce qui déclencha sa rage... C'est le sang d'Anatée qui coulait encore sur sa propre poitrine.

Il poussa un autre cri de rage, ses yeux prenant a nouveau une teinte rouge.

-Pas de quartier! Ouvrez le feu! Hurla un des hommes sur les branches.

Du chakra commençait a envelopper Eido, qui s'avançait lentement vers eux. Faisant apparaitre sa scythe dans la main droite, il composait mentalement des mudras...
Les balles ricochaient sur un écran d'énérgie que le jeune homme, inconsciemment, dressait devant lui et ses amis. Tirus comprit rapidement que ses fleches étaient inutiles contre les défenses impénétrables des armures de leurs adversaires. Il posa son arc au sol et se dirigea en courant vers Anatée, qui se vidait graduellement de son sang.
Il commença a operer les soins lorsqu'il fut aveuglé par un flash d'une intensité incroyable. Eido venait de liberer sa colere... Donnant un large coup de faux dans le vide, toute l'energie emmagasinée dans la lame fut projetée a une vitesse foudroyante. Les arbres étaient fauchés ou déracinés par la puissance du coup, faisant tomber par la même occasion les troupes postées sur leurs branchages.
Deux membres de ces derniers s'ecraserent avec violence au sol. L'un se brisa le crane dans une effusion de sang, l'autre finit écrasé sous le poids d'un sécoia.
Les autres se receptionnerent au sol sans trop d'encombre. Sans perdre de temps les balles fuserent a nouveau, s'écrasant sur le bouclier d'Eido. Ce dernier se jeta sans pitié sur ses adversaires, ajoutant une chaine de quelque metres de long au manche de la faux.
Le premier coup porta sur un soldat isolé, qui reçut la lame dans le flanc, ce qui eut pour effet de le couper en deux.
L'ecran protecteur faiblissait progressivement. Il devait faire vite...
Toline ne savait pas quoi faire, et décida d'attaquer les autres aggresseurs isolés en les assomant puis en les achevant simplement.

Pendant ce temps, Tirus continuait a soigne Anatée, ce qui n'étais pas chose aisée...

-Tirus... Va l'aider... Laisse moi... souffla-t-elle
-Hmf, si tu crois que je vais t'abandonner là! répondit l'enfant
-C'est... peine perdue...

Le guérisseur n'aimait pas la teinte blafarde que prenait le visage de l'adolescente. C'était la deuxieme fois en deux jours...
Les cris de souffrance d'un autre homme parvinrent a ses oreilles et il se retourna pour voir de quoi il retournait. La lame de la scythe lui perforait l'abdomen et une fontaine de sang jaillissait de l'entaille.
Le jeune homme, fou de rage, se propulsa derriere lui en maintenant fermement la chaine d'acier au creux de ses mains. Tirant d'un coup sec sur le raccordement, La lame se détacha du corps du pauvre homme avec un craquement sonore. Le soldat s'écroula dans un gargouillis qui faillit faire vomir Toline.
Cette derniere jeta un coup d'oeil a son ami déchainé, mais ce qu'elle vu sur son visage l'effraya autant que leurs ennemis...
Les traits du jeune homme n'avaient plus rien d'humain. Ses yeux, rouge sang, possédaient a présent des pupilles verticales d'une noirceur ténébreuse. Elle aperçut les canines du combattant au moment ou il hurlait a nouveau avant d'abattre l'arme prodigieuse sur le crane d'un autre soldat, qui fut coupé en deux. Ces canines étaient devenus de véritables crocs...
<<- Si ça continue comme ça il va liberer ses démons!! Il est vraiment enragé, je dois faire quelque chose!!>>

Elle se précipita vers son ami, qui s'était immobilisé, l'arme a la main. De la vingtaine d'ennemis qui avaient surgis des bois, il n'en restait plus que cinq, tremblant et n'osant plus faire le moindre geste de peur d'etre les prochains sur la liste. La gamine tenta de raisonner Eido:
-Arrete! Calme toi bon sang!! Si tu continue tu va tous nous tuer, et toi avec!!

L'interessé se retourna et lui jeta un regard noir. Ce regard glaça le sang de l'enfant et la dissuada d'en faire plus. Elle pu apercevoir des flammes dans les yeux du jeune homme, mais ce n'était plus l'étincelle de joie qui y régnait avant... C'était un véritable brasier de haine...
Un des hommes gardait l'arme levée, le coeur battant. Il savait que malgré les protections qu'on lui avait offert, rien n'y ferait. Il allait mourir ici. Tout ce qu'il avait voulu c'est proteger sa famille du mieux qu'il avait pu... Pas s'engager dans une lutte avec un démon assoifé de sang!
Il abandonna espoir, jetant son arme dans les fourrés et se mettant a genous en signe de soumission. Il acceptait la mort même si cela le chagrinnait pour sa femme et son enfant...

Un des autres soldats lui hurla de se relever, le menaçant du canon de son arme. Eido, malgré la folie qui l'animait, ressentit la peine que l'homme avait devant la mort. Inconsciemment, il penetra l'esprit de son adversaire prostré au sol. Il y vit les joies que sa famille avaient grâce a ce père devoué, ainsi que l'attachement qu'il y portait...
La parcelle de raison qui lui restait le supplia de l'epargner... En revanche, les autres ne montrerent pas autant de compassion. Il rouvrirent le feu sur Eido qui n'y fit pas plus attention que précedemment.
Toline tenta de calmer le jeune homme par la force. Elle tenta de le frapper au cou pour l'assomer, mais Eido l'avait vue venir. Elle fut stoppée net, saisie a la taille par une main invisible. Incapable de faire le moindre geste susceptible d'atteindre l'adolescent en colère, elle se débattit pour se liberer de cette force qui l'emprisonnait.
Ressentant les émotions de l'enfant, Eido décida d'y mettre un terme. Il commanda a la poigne surnaturelle de la jeter au loin afin de s'en debarasser. Elle poussa un petit cri de surprise lorsqu'elle fut projetée a une dizaine de metre derriere sa position. Elle s'ecrasa a deux pas de Tirus, sa tête heurtant violemment le sol, ce qui lui fit perdre connaissance. Ce dernier venait juste de finir la guérison d'Anatée, qui avait une fois de plus perdu connaissance, ayant perdu beaucoup de sang. Voyant que Toline elle aussi était quelque peu blessée, Tirus grommela:
-Tu me facilite pas la tache non plus, toi.

Pendant ce temps quelques metres plus loin, Eido était satisfait de la tournure des evenements. Il décida d'en finir, toujours aveuglé par la rage.
Il leva la scythe en l'air, concentrant son chakra dans la lame. Ce dernier parcourait le manche de l'arme en faisant des petits tourbillons electrifiés, en crépitant.
Lorsque l'energie atteint la lame, celle-ci s'illumina d'une vive lumiere rouge flamboyante. Eido n'attendit pas plus, voyant qu'une balle venait de penetrer l'écran de protection qu'il avait dressé au detriment de sa propre santé. Il décida d'abattre l'arme sur le sol en liberant tout son potentiel.
La deflagration obligea Tirus a planter un kunai en terre afin de ne pas etre completement ejecté du bosquet. Il attrapa la main de Toline voyant que le souffle l'emportait elle aussi, et fit attention a Anatée, qui heureusement, ne sembla pas etre affecté par cette deferlante de chakra.
L'enfant entendit les cris de douleurs des hommes, certainement pulverisé par la puissance meurtriere de l'explosion, puis la lumiere se dissipa et laissa place a un immense cratere fumant. Cependant, il restait une parcelle de terre au centre de ce trou béant... Exactement ou le soldat repentit se trouvait.
Ce dernier avait fermé les yeux, attendant patiemment que la mort l'emporte.(Stoppez la musique si c'est pas déjà faaaaaiiiiit XD ) Lorsqu'il sentit que la décharge était finie, il ouvrit les yeux en s'attendant a se retrouver dans l'au delà. Lorsqu'il aperçut la fumée et les dégats de l'explosion, et le jeune démon, l'arme toujours plantée dans le sol, devant lui, il remercia le ciel de l'avoir epargné tout en se demandant pourquoi lui seul était encore en vie. Il se releva lentement, les mains levées pour ne pas brusquer l'executeur de ses freres d'armes de peurs de voir tomber sa propre tête.
Il recula lentement et s'aperçu qu'il était sur le point de tomber. Le dos vouté, il osa enfin regarder le visage de son aggresseur.
Eido était essouflé. La derniere attaque l'avait vidé de son energie pour quelques minutes encore s'il restait dans cet état. Satisfait de l'éradication de ses ennemis, il décida de retrouver son état initial en désactivant son dojutsu. Seulement, le retour de flamme fut plus dur que prévu. Il sentit ses membres se crisper et le sang lui monter a la tête. Incapable de bouger, il se sentit tomber a la renverse sur le sol duveteux, épuisé.
L'homme restait silencieux. Jamais dans sa carriere il n'avait rencontré d'adversaire aussi puissant.
<< La rebellion actuelle me convient mieux... Je prefere ne pas perdre de plumes!>> pensa-t-il.
Un souffle de vent le fit sursauter. Il se retourna vivement et se retrouva face a l'enfant aux cheveux noirs qui était resté en retrait durant les combats.
Il chercha son arme du regard, pris de panique, mais se souvint de l'avoir jeté dans les buissons, qui eux aussi avaient étés pulverisés. Il se maudit pour ce geste irréfléchi.

Tirus se demandait pourquoi Eido avait laissé le soldat en vie.
<<S'il l'a pas tué, c'est qu'il y a une raison. Mieux vaut ne rien faire en attendant qu'il se remette sur pied>>

-Faut dormir maintenant... se contenta-t-il de souffler a l'homme.

Il posa sa paume sur son front, et le soldat s'effondra instantément, inanimé. L'enfant retourna prés de ses compagnons, tous a terre.
-Haa... Et je fais quoi moi, maintenant??

Le jeune homme s'assit dans l'herbe en attendant patiemment le reveil de ses amis. Ayant réussi a soigner la blessure d'Anatée, il n'avait plus a s'inquieter pour elle. Toline quant a elle n'avait que quelques contusions mais rien de grave, elle était juste assomée.
Il observa Eido quelques secondes pour verifier que tout allait bien. Aucune blessure, si ce n'est quelques égratignures. La puissance de l'adolescent le laissant sans voix... Tout ça ne pouvait être qu'a double tranchant. Il finirait par le payer un jour...
Ce dernier ouvrit subitement les yeux et se releva rapidement. Il courut vers Anatée, qui semblait simplement dormir paisiblement. Soulagé, il se laissa tomber a plat ventre dans l'herbe, juste a coté d'elle.
Tirus sourit, content de son travail. De longues minutes de silences passerent avant que l'enfant ne se décide a demander:
-Et maintenant? Faudrait pas rester ici. C'est que le matin mais il peut bien y avoir des prédateurs diurne. Même si t'a réduit en cendres la moitié des assaillants, les autres ont eu le temps de verser du sang. Cette odeur va nous ramener des galeres, vaudrait mieux se tirer.
Eido soupira en passant sa main dans les cheveux soyeux de l'adolescente.
-On va attendre qu'elles se reveillent. Ensuite on reprendra la route... c'est pas bien loin, y a juste a contourner la montagne par le flanc et on y est. Esperons qu'on y trouve pas d'autre surprises, ça commence a m'enerver tout ça.


Une demi heure passa avant que Toline ne se reveille. Lorsqu'elle aperçut le porteur de démons elle se réfugia dans les bras de Tirus, tremblant de peur.
-Du calme, lui chuchota-t-il, c'est fini...
Debout au milieu de la clairiere, L'adolescent baissa honteusement les yeux. En voulant faire le bien il finissait toujours par faire le mal. La haine le perdrait un jour...
-Vous deux... Je vous en prie, ne m'en voulez pas... J'ai juste voulu vous proteger!
-On sait ce qui se passe Eido, la colere déchai... commença Tirus
-Eido, je t'en veux pas pour ce qui vient de se passer. Mais c'est la seconde fois que ça arrive! Il faut que tu comprenne que je vais finir par me méfier de toi, voire t'eviter... Tu va finir par nous tuer...
Tirus lui jeta un regard noir
-Tu crois que c'est sa faute?? J'aurais été dans le même état si c'était toi qui avait été touchée!

La jeune fille détourna le regard, génée

-Laisse... Elle a raison. Il faut que vous compreniez... La colere rend mes actes insensés beaucoup trop souvent. La crise n'est pas encore terminée mais ma rage surpasse largement tout les pouvoirs de ces démons.
Eido déglutit difficilement en s'aperçevant qu'Anatée venait de se redresser, assise en tailleur, et qu'elle écoutait ses paroles
-Si la haine me rend aveugle une fois de plus... Promettez moi de vous mettre a l'écart et de ne pas intervenir. Mettez vous a l'abri. La derniere chose que je souhaite, c'est de vous faire du mal...
-On va pas te laisser risquer ta peau dans un combat perdu d'avance même si t'es dans un état second.
-Mais dans ce cas c'est la votre que vous mettrez en jeu et j'ai bien trop peur de vous perdre, tous les trois.

Un silence pesant s'installa sur la clairiere. Emus par les paroles du jeune homme, plus personne n'osait faire de commentaire. L'adolescent s'approcha de l'arme prodigieuse fichée dans le sol, dégageant encore un chakra toujours crépitant. Il la sortit de terre, faisant disparaitre par ailleurs l'energie qui l'entourait. Il la leva vers le ciel, puis elle disparut dans un nuage de poussiere.
-Encore??? s'étonna Tirus, voyant que l'arme se désagregait tout comme le katana, deux jours plus tôt
-Naaan. J'aime juste faire disparaitre mon équipement comme ça. Je l'invoquerais plus tard. Allez, en route tout le monde! Si on marche tranquillement on y sera en fin de journée mais si on se depeche on y sera dans deux heures!

Il commença a s'en aller en direction de l'imposante masse rocailleuse.
-Eh!! Et pour lui on fait quoi? s'ecria Tirus en montrant le soldat évanoui
-Laisse le là, il s'en sortira trés bien. Et s'il est intelligent il se tirera de cette ile...
-Et Rainka?? Il va revenir!
-Non. Il sait ce qu'il a a faire dans ces situations. Il a du partir chasser et redescendre en bas. Il saura nous retrouver en cas de besoin...

Les autres le suivirent, surpris par sa réponse.

Le voyage fut plus court que prévu. Ils arriverent aux portes du village lorsque le soleil était au zenith. Curieusement, aucun garde n'y était posté. Eido reconnut alors l'odeur du sang...
-Merde... Je me suis peut etre trompé sur ce qui s'est passé en bas!

Il se mit a courir en direction des portes et aperçut la breche immense qui y avait été faite. Il se jeta a l'interieur du village, se préparant au combat, suivi de prés par ses amis, inquiets.
La vision qui s'offrit a eux les surprirent completement... Pas de bataille, pas de sang, rien. Tout était calme, des villageois passaient paisiblement devant eux. Certains paraissaient surpris de leur arrivée si precipitée, d'autre n'y preterent guere attention.
-Pfiou... C'est peut etre arrivé y a plusieurs mois... Mais j'arrive pas a expliquer l'odeur de sang frais...
-Bah, peut etre un animal qui a été tué par un prédateur, et dont l'odeur a été transportée par le vent, c'est possible non? dit Anatée en mettant ses mains dans son dos
Eido reflechit quelque secondes.
<< Ce qu'elle ne sait pas, c'est que ce village est vraiment bien isolé du reste de l'ile... En dix ans il n'y a eu que deux attaques de prédateurs... et ce n'était que des loups...>>

-Bon... On va essayer de retrouv... entama-t-il.

Un flash le coupa dans sa phrase. Durant une fraction de seconde, il aperçut des dizaines de shinobis morts devant lui, les masures completement rasées ou en flamme. Un champ de bataille encore fumant...
Soudain, le paysage paisible réaparut devant ses yeux.
-Eh! Ca va? On va essayer de retrouver...? finit tes phrases!
Eido ne preta plus guere attention a cette vision, considerant cela comme un flashback remontant a l'attaque de Shadow, 7 ans auparavant.
-On va essayer de retrouver la maison ou j'ai grandi... reprit-il.

Le groupe se mit alors en marche dans les rues droites et paralleles du village celeste. Eido marchait en tête, connaissant le village comme sa poche, suivi d'assez loin par ses trois camarades.
-Marche pas si vite! lui lança Tirus, on va finir par te perdre!!

Eido était excité a l'idée de retrouver la demeure familiale. Il esperait y retrouver ce qui restait de sa famille bien que ce soit peu. Il s'arreta un instant le temps que les autres se rejoignent et s'engouffra dans une petite ruelle qui joignait les boulevards. Seulement, lorsqu'il s'y engouffra, une autre vision lui apparut.
Dans un autre flash lumineux, il aperçut deux hommes en venant aux armes. L'un fusillait l'autre, mais ce dernier eu le temps d'enflammer son corps ce qui provoqua l'embrasement du second qui tomba a terre peu de temps aprés. La vision s'acheva aussi vite qu'elle était apparue.
S'étant arreté net, le regard dans le vague, Anatée ne put eviter l'adolescent, trop occupée a observer l'architecture plutot moderne du village, et s'ecrasa dans son dos avec un cri de surprise. Le contact tira Eido de sa reverie.
<<Pourquoi je vois ça... Hhh... ça doit etre la fatigue, rien de plus.>>
-T'a pas l'air bien Eido! Fatigué?? Demanda Toline avec un air espiégle.
-Hmf! On continue...

Le coeur battant a tout rompre, il s'avança en premier dans la rue sinueuse. Un détail le fit frémir d'horreur. A l'endroit exact ou les deux combattants avaient rendus l'âme, une chaleur plutôt élevée se dégageait et une odeur atroce de chair grillée se faisait sentir.
<<C'est rien, juste mon imagination... Une bonne nuit de sommeil et ça me fera oublier tout ça... C'est rien, rien du tout...>> Songea l'adolescent, un frisson lui parcourant l'échine.
Pourtant l'odeur était bien rééle, et Anatée ne se priva pas de le confirmer:
-Pouah!! Je sais pas ce qui a trainé ici mais ça devait pas dater d'hier! Quelle horreur!
Le porteur de démon accelera encore le pas. Débouchant enfin dans le boulevard, il furent surpris de n'y trouver personne. C'était pourtant une avenue commerciale ou de multiples étals étaient entreposés.
-Bizarre. C'était animé ici, avant, remarqua Eido

Il fit un seul pas en avant. A peine avait il mis le pied sur le dallage de la rue, qu'un des étals explosait dans un nuage rougeatre. Des débris de légumes retomberent au sol avec un bruit mat. Eido sortit un kunai et le maintint fermement dans la main droite, se preparant au combat.
Seulement, lui seul avait vu cette explosion. Tirus posa une main sur son épaule et lui dit
-T'es sur que ça va?? T'es vraiment a cran!
-Haa... Ouais, c'est bon, répondit l'adolescent, anxieux.

Ils avancerent a nouveau, puis Eido eut une idée.
-Attendez deux secondes...
Sentant qu'une nouvelle menace approchait, il se concentra et ralenti trés legerement le court du temps autour de lui, faculté que peu de gens maitrisait dans ce monde. A peine avait-il commencé a utiliser le jutsu qu'un sifflement strident se fit entendre. Puis un leger impact contre un mur, dégageant un petit nuage de poussiere.
<<C'est bien ce que je me disais. Il se passe un truc.>>
Un instant aprés, le trou disparaissait dans un petit flash bleuté.
<<Que...!!>>

Le temps reprit son cours normal. Il se passait des choses étranges ici...
-On continue...

La demi heure qui suivi se fit dans le calme, sans aucune autre intervention de ce genre. Eido n'avait plus eu d'autres visions et rien de suspect n'était réaparu.
Finallement, l'équipe arriva devant une batisse assez grande, aux murs d'un blanc immaculé ou le kanji "Honneur" étaient gravés sur la facade qui leur faisait face.
Eido poussa un soupir de soulagement. Elle était toujours là, en un seul morceau, fiere et imposante. Il s'avança lentement et s'aperçut que plus il avançait, plus la temperature augmentait. Il choisit de ne pas y preter attention.
Une fois a quelque metres, il se retourna vers ses amis, impressionés, qui n'avaient pas bougés.
-Tu parlais d'enfance, hier, Anatée?
L'interessée s'avança lentement, les yeux pétillants tellement elle était emerveillée par la beauté de la masure.
-C'est tout ce qui me reste! Cette maison, c'est mon pass...

(Mettez le fichier que je vous ai fait telecharger. Fichier nommé Operation Fallen 3)
Il ne finit pas sa phrase. Anatée trébucha sur quelque chose qui leur était invisible mais qui leur fut bientot revelé... L'adolescente s'ecroula sur le béton avec une plainte, mais n'eut pas le temps de gémir plus longtemps.
Dans un intense crépitement, tout le décor s'illumina. Des éclairs bleutés serpenterent entre chaque membre du groupe, et la lumiere qui s'en dégageait était si intense qu'ils durent mettre la main devant leurs yeux afin de pas devenir aveugles.
Lorsque le flash se dissipa, la verité apparut alors aux yeux de chacun... Tout d'abord, Anatée se mit a hurler de peur car c'était sur un cadavre atrocement mutilé et baigné de sang qu'elle avait trébuché. Ce fut au tour de Toline, puis de Tirus de pousser des cris d'alarme. Une intense explosion les projeta a terre, non sans violence.
Des tirs sortaient de nulle part, tuant les malheureux qui s'approchaient du groupe. Lorsqu'Anatée se remit du choc, elle aperçut Eido qui ne semblait même pas accorder d'attention a ce qui se passait autour de lui. Les yeux rivés sur sa maison, il semblait coupé du monde. L'adolescente releva les yeux et aperçut ce pourquoi il n'avait pas de réaction... Des balles passerent prés d'eux, s'ecrasant contre les murs. On entendait des cris de douleur et des ordres tout prés de leur position... Mais Eido ne faisait plus attention a ce qui l'entourait.
Son passé partait en fumée devant ses yeux... L'imposante batisse était en flamme, un trou encore fumant dans le toit... Le feu la devorait et il ne pouvait rien faire.
L'adolescent poussa un cri de desespoir et tomba a genous, les bras ballants. Les yeux baignés de larmes, il sentit son coeur se briser dans sa poitrine...
Anatée s'approcha de lui et pris sa main entre la sienne.
-Il faut pas rester ici Eido!
Ce dernier se dégagea rapidement et se pris la tête entre les mains en gémissant. Il devait resister a la pression de la rage, sinon, il réduirait l'ile en cendre et ses amis avec.
La jeune fille le tira par le bras, elle aussi laissant couler ses larmes en ressentant le chagrin de son ami. Elle le traina loin du champ de bataille en faisant signe au deux enfants, s'étant mis a couvert, de les suivre en faisant attention. Des balles se ficherent en terre en soulevant un nuage de fumée.
Elle devait tout faire pour les sauver, même si elle devait y laisser la vie. Elle sursauta lorsqu'elle entendit Eido pousser un autre cri de desespoir qui la prit a la gorge... Elle comprit ce qui venait de se passer en entendant le vacarme derriere elle. La maison venait de s'écrouler, réduite en cendres...

Une dizaine de minute plus tard, Anatée avait réussi a trainer Eido dans une maison encore en état. Les autres avaient étées détruites ou étaient inaccessibles...
Le jeune homme pleurait a chaudes larmes. Il se sentait perdu, détruit, anéanti... L'adolescente l'attira contre elle, caressant gentiment ses cheveux. Il était inconsolable...
Tirus jetait des regards furtifs a l'exterieur. Les combats s'étaient éloignés, mais le massacré était bien présent. Des corps jonchaient le sol, des douilles, des débris. Ce nouveau monde incarnait le chaos. Le futur ne pouvait faire que le mal...
Entre deux sanglots, Eido songea a une phrase qu'on lui avait repeté bien souvent lorsqu'il était gosse.
<<La vérité ne jure que par le sang. Le combat est inevitable mais invisible aux yeux de tous, Lorsque les flammes t'ouvriront la voie et briseront les chaines du passé, la lumiere de ta destinée te sera revelée...>>
Cette phrase correspondait a tout ce qu'il avait vécu dés son arrivée au village.
-Comment j'ai pu etre aveugle a ce point... souffla le jeune homme, Tout était devant moi et je n'ai rien vu...
-Eido... Ce n'est pas ta faute! le réconforta Anatée.
-Tout ça était inscrit... Ca devait arriver... Le destin est déjà gravé.
Une autre phrase lui revint en mémoire. Les textes ou elle y figurait relatait le conflit entre les Anciens, émissaire du développement, qui avaient décidés d'exiler l'ile toute entiere afin de ne pas risquer des guerres inutiles grace a cette nouvelle technologie, et les Perytes, avides de savoir et de pouvoir, qui refusait l'exil de la population dans les cieux.
Le chef Peryte afin déclaré: << Mettre l'ile en exil n'est pas une solution. La population se retournera contre vous et lorsque le Paradigme arrivera... Plus dure sera la chute. Pour vous également...>>
"Plus dure sera la chute". Il allait réduire l'ile a néant... Il se laissait bercer par la jeune fille qui le consolait. Tirus était sorti quelque minutes prendre l'air, ne supportant plus l'odeur de fumée qui regnait dans le petit batiment.
Il revint en trainant deux corps. L'un coupé en deux, plus facile a tirer, l'autre sur l'épaule. Il les deposa au sol et demanda a Eido s'il reconaissait un signe quelquonque sur ces militaires.
Ce dernier sécha ses larmes, respira un grand coup et s'assit en tailleur sur le sol en observant les deux cadavres.
-Aah... Je savais qu'il finirais par foutre le bordel ce petit merdeux...
-Hein?

Le porteur de démon ferma les yeux un instant.

-L'instigateur de cette rebellion... C'est mon frere.
-Quoi?? s'ecrierent tout les membres du groupe.
-Il a toujours été suspicieux envers Yagachi, le kage du village. Il a toujours dit qu'il complotait contre ma famille, et qu'il leverait le peuple contre lui pour prendre la tête a sa place. A cinq ans il pensait déjà ça... a douze maintenant j'imagine pas ce qu'il est devenu...
-Quelle famille...

Un long silence s'ensuivit. Eido se réfugia a nouveau dans les bras d'Anatée, laissant couler ses larmes silencieusement. Tant d'innoncents étaient morts aujourd'hui a cause de la folie de son frere... Des gens dévoués qui ne pensaient qu'a défendre leur village et faire le bien autour d'eux... Puis il repensa aux soldats qui les avaient attaqués.
<<Eux, c'est Rikimaru qui les commande... >>

L'adolescent essuyant ses yeux d'un revers de la main. Il tendit le bras devant lui en fermant les yeux. Instantanément, une legere brise se leva dans la piece. Tout le batiment semblait en mouvement. Inquiete, Anatée se leva et s'approcha du porteur de démons. Voyant son visage des plus serein, sa peur s'apaisa et elle retourna s'assoir en faisant signe aux enfants de ne rien faire.
De petits débris de bois et d'acier s'eleverent dans les airs, ainsi que des lambeaux de tissus arrachés aux uniformes des gardes. Tout cela se dirigait vers la main tendue d'Eido, gardant toujours son sang froid. Les premiers morceaux de métal entrerent en contact avec la paume du jeune homme, ce qui les fit fondre et arracha un petit cri de douleur de sa part. Les gouttelettes d'acier incandescente flottaient en suspension devant lui. Les parcelles de poutre tournoyaient de plus en plus rapidement, puis elles entrerent en contact en un même point.
Tirus comprit alors ce que son ami faisait. Le resultat de cet assemblage d'échardes avait donné un pommeau de katana trés bien ouvragé. Les tissus arrachés au uniformes vinrent s'attacher a ce manche pour renforcer la garde. C'est alors que les gouttes de métal vinrent s'assembler une a une pour donner une lame fine et magnifiquement ouvragée, tranchante comme un rasoir. Eido se permit même de graver le kanji "honneur", comme inscrit sur le toit de sa derniere demeure, sur le lame.

-Impressionant... souffla Toline
-C'est super cool!! Pourquoi tu l'a pas fait avant? s'écria Tirus
-Parce que je n'en avais pas l'utilité...

Le vent disparut et Eido empoigna fermement la garde de l'arme.

-Je vais mettre un terme a cette guerre. Qui m'aime me suive.

Anatée se leva immédiatement, ce qui ne manqua pas de faire sourire Eido. Comprenant ce pourquoi il souriait, la jeune fille rougit legerement. Toline fit craquer ses jointures, Tirus empoigna son arc.
-On est pret a se battre avec toi.
-Ce foutoir doit prendre fin.

Ils sortirent de la masure, la rue redevenue totalement silencieuse. Les combats devaient avoir pris fin. Ils sauterent sur les toits des batisses les plus basses. Eido organisa les choses:
-On va retourner a la porte Nord. La place qui est devant est parfaite pour d'eventuelles embuscades. Faut empecher d'autres victimes inutiles.

Tous s'executerent. Le trajet paraissait tellement court comparé a l'heure qu'ils avaient passés a marcher dans les rues sinueuses. A deux cent metres de la grand place, un éclair sorti de nulle part frappa durement le sol, provoquant une onde de choc qui fit tomber Eido et Anatée lourdement. Comprenant que la foudre n'était pas tombée naturellement, Eido hurla a Tirus, resté sur les toits:

-Continuez sans nous! On a de la compagnie! Fermez les portes et bloquez les accés comme vous pouvez!
Tirus hocha la tête et continua sa route avec Toline. Eido resserra sa prise sur l'arme, se plaçant devant Anatée pour la proteger. Ils se trouvaient dans un des grand boulevard rectiligne du village. Celui ci était totalement vide. Jetant des coups d'oeils rapides aux alentours, le porteur de démon décida de pousser le ou les assaillants a se montrer.
Il concentra son chakra dans son poing droit, créant un halo bleuté autour de celui ci. Lorsqu'il laissa partir la charge, le projectile explosa violemment sur le sol a une vingtaine de metre d'eux. Lorsque la fumée se dissipa, les ennemis se revelerent...
Ils étaient enveloppés dans des capes d'un noir impenetrable, et formaient un demi cercle au milieu de la rue. Ils étaient sept au total.
L'un des membres de ce groupe leva la main et fit signe a deux shinobis de poursuivre ceux qui étaient partis précedemment. Eido savait que ça ne servait a rien de les en empecher. Un troisieme, plus grand que les autres éclata d'un rire qui fit frissoner Eido lorsqu'il le reconnut.
-Rikimaru...
-Haaa... Bonne chasse, mes amis. Pas de quartier.

Ce dernier disparut dans un nuage de fumée. L'une des silhouettes encapuchonnée, plus petite et menue que les autres, s'avança lentement vers les deux jeunes gens.

-Je me doutais que tout ça suffirais pas a vous dissuader... commença-t-elle d'une voix claire et féminine.

Eido chargea silencieusement du chakra dans la lame du katana.

-Oh, ça ne sert a rien mon pauvre Eido. Tout ce que tu fera sera sans effet. Cette fois c'est vraiment la fin.

Eido tréssaillit un instant: il reconaissait cette voix.
-Hmm... Tu commences a comprendre?

Elle n'était plus qu'a quelque metres du jeune homme lorsqu'elle s'arreta, la tête inclinée vers le sol

-C'est pas possible... souffla l'adolescent.
-Dis moi que c'est un cauchemar ,Eido... continua Anatée qui avait apparemment reconnu leur agresseur.

-Vous avez cru des sottises pourtant si évidentes... je ne vous félicite pas! Mais bon, je vais pas vous laisser dans cet état!
Elle enleva la capuche qui masquait son visage, ce qui arracha un cri de surprise a Anatée. Ses cheveux n'avait plus la même couleur, ses yeux non plus, mais ses traits était facilement reconaissable.
-Alors tu mentais depuis le début... Tout ça c'était qu'une mise en scene!! Espece de... commença Eido.
-Garce!! Cria Anatée, le visage rouge de colere.
-Oh je t'en prie...
-Tu t'es foutue de moi depuis le début!! Aprés tout ça t'avais toute ma confiance mais tu jouais juste le jeu?!

La jeune fille qui se tenais en face d'elle garda le silence.

-Répond moi!! Taïko!!



-J'ai fait ça par pure dévotion envers mon village, idiote!!
-Dévotion? Cracha Eido, T'appelle ça de la dévotion?? J'appelle ça du fanatisme et de la cruauté gratuite!!
-Tu ne te rend pas compte du mal que j'ai ressenti aprés ta mort... enfin...
-Hmf, si t'es assez stupide pour croire ce genre de choses ma pauvre!

L'image de la pauvre enfant qu'elle avait adopté comme une soeur pendue dans sa chambre revint en mémoire de l'adolescente et les larmes lui monterent aux yeux.




Des petits éclairs blancs tournoyerent autour de ses doigts. Cette fois, ce serait un combat a mort.

-Hm, alors c'est comme ça que ça va se terminer... Parfait!! Les gars, restez en retrait. Je m'en occupe seule. Seruko, bloque moi le blondinet. C'est entre elle et moi.
Eido ressentit une puissante energie zigzaguer sous ses pieds. Il tenta de l'esquiver, en vain. Des racines sortirent de terre et l'immobiliserent en quelque secondes a peine. Il ne pouvait absolument plus bouger.
-Arg... Laisse la!! Anatée je t'en prie, ne fais pas ça!! Fuis!! SAUVE TOI!!!

Seulement l'adolescente ne l'entendait plus... Elle laissa parler la colere qui someillait en elle et que la gamine qui se tenait devant elle venait de reveiller.
Tout d'abord, elle garda le chakra qu'elle avait developpé et tentait de frapper son adversaire. Cette derniere esquivait sans peine et ripostait immédiatement. La pauvre Anatée encaissait sans broncher les coups, mais souffrait terriblement. malgré son apparence frêle, la fillette était une véritable brute...

http://www.youtube.com/watch?v=Cw3gFCAPNqQ&feature=related

Elle décida alors de donner tout ce qu'elle avait. Elle relacha la pression de son chakra et le laissa fuser de tout les pores de sa peau. Sa main se recouvra alors d'une myriades d'éclairs d'une blancheur éclatante. Elle disparut l'espace d'un instant et réaparut derriere Taïko, qui restait immobile.
La rage l'aveugla... Sans reflechir elle fonça vers son ennemie et tenta de la transpercer. Quelque chose d'invisible bloqua son coup a quelques centimetres du dos de son adversaire. Elle sentit le chakra d'une incroyable intensité se refermer sur son bras et le briser comme une brindille. Poussant un cri de douleur, elle tenta de le retirer.
Eido donnait tout ce qu'il avait pour se degager des racines qui l'emprisonna lorsqu'il releva le regard. Il sentit son coeur s'arreter au moment ou il vit Taïko se retourner vers la jeune fille...
Saisissant son bras meurtri de la main gauche, elle dirigea l'autre bras vers sa victime. Un bruit ecoeurant de chair déchirée se fit entendre...

-Non!!! Hurla le jeune homme.

Anatée poussa un gémissement puis cracha du sang. La gamine venait de l'empaler ... Taïko approcha sa bouche de l'oreille de sa victime et souffla
-Tu es toujours aussi téméraire mais faible... Tu ne mérite pas de vivre...
Elle retira son bras du corps de la pauvre fille et la laissa s'ecrouler sur le sol dur de la rue. Comme si cela ne suffisait pas il se mit a pleuvoir dru en quelques seconde...
Anatée glissa lentement sur les genous, le regard vide. Elle ne sentait plus son coeur... Ni rien non plus. Sa vision se troublait... Tout les bons souvenirs qu'elle avait passé en la compagnie de ses trois amis lui revinrent en mémoire. Des larmes coulerent sur ses joues... Elle finit par tomber sue le dos en fermant les yeux...
Eido poussa un autre cri de terreur en voyant celle qu'il aimait plus que tout au monde s'ecrouler, du sang giclant de sa poitrine...
Les racines se rétracterent et le laisserent accourir vers Anatée. Il s'écroula a ses cotés, le visage crispé par le chagrin. Le regard dans le vague, elle sourit néanmoins en apercevant le visage de son compagnon. Elle réussit a lever la main pour caresser son visage une toute derniere fois... Elle savait que cette fois rien ne la sauverait...
Elle n'entendait même pas les cris de detresses d'Eido, le visage en larmes, qui tentait de la sauver.

-Je t'en supplie, reste avec moi!! Garde les yeux ouverts, regarde moi Anatée!! Je t'en prie regarde moi!! Je t'aime... je ne veux pas que tu partes... Me laisse pas seul s'il te plait! J'ai besoin de toi...
-Desolée...

Une main se posa sur épaule. Soudain, la réalité lui revint brutalement en face. Il ne s'était rien passé. Taïko se tenait toujours devant eux, le sourire aux levres. Son genjutsu avait fonctionné a merveille, mais Anatée avait tout fichu en l'air.
-Eido!!

Lorsqu'il aperçut le visage anxieux de son amie, le jeune homme se sentit incroyablement apaisé. Tout ça n'était qu'une illusion... Il ne put s'empecher de la serrer contre lui en caressant ses cheveux... Reprenant ses esprits, Eido fut submergé par le désir de proteger l'adolescente au prix de sa vie s'il le fallait. La fillette leva le bras droit et fit signe au groupe d'attaquer. La pluie ,elle, était bien rééle...

-T'as peur de te battre seule? Faut que t'amene tes petits copains hein? Anatée, t'es avec moi?

La jeune fille hocha affirmativement la tête, se mettant en position de combat. Le premier homme n'eut pas le temps de souffrir. Avec une rapidité incroyable, Anatée avait intercepté l'assaillant en l'air avec un coup de genou, puis l'avait frappé de toute ses forces sur la nuque. Le cou brisé, l'homme continua sa course et s'ecrasa sur le dallage de la rue. Les autres furent plus dur a éliminer. Dos a dos, les deux compagnons paraient tant bien que mal les attaques des ennemis, agissant avec une coordination digne de grands maitres.
Ce fut Eido qui encaissa le premier un coup. Projeté sur le coté, il glissa sur plusieurs metres avant de se relever en s'essuyant la levre du revers de la main. Il devait se rengager rapidement dans le combat, sinon Anatée risquait d'etre blessée gravement. Revenant a la charge, le porteur de démons profita que la kunoichi aie bloqué le coup d'un des assaillants pour achever ce dernier. Plantant l'arme blanche dans l'épaule, la lame finit par se ficher dans la tempe du ninja encapuchonné avant de lui percer le crane. Sans un bruit, Eido tira d'un coup sec sur l'arme, ce qui brisa le crane de son ennemi et sectionna le bras transpercé. L'homme s'ecroula dans une fontaine de sang. Il n'en restait que 3. Taïko et deux autres. La gamine décida de clore ce combat en anéantissant le moral du plus fort des deux...
Elle pointa du doigt Eido et lui lança:
-Tu dois mourir Eido. Tu ne mérite pas de vivre toi non plus.
L'influence du chakra de la fillette fit flancher l'adolescent. Il tomba a genous en se tenant la tête et en gémissant.
-Pas encore...!!
-Tout ceux qui sont morts ici aujourd'hui sont morts par ta faute! Si tu n'étais pas venu au monde personne ici n'aurait souffert... Tu est un monstre Eido!!

Cette derniere phrase finit de briser la part de raison qui lui restait. Il s'abandonna une fois de plus a la puissance devastatrice des démons qu'il logeait. Ses yeux virerent au noir cette fois.
Anatée tenta de le calmer:
-Eido! Ne fais pas ça je t'en supplie!! Tu va tous nous tuer! Arret...
D'une simple gifle, le jeune homme mit fin au supplications de son amie. Cette derniere se mordit la lèvre inferieure en retenant difficilement ses larmes. Elle ne pouvait plus rien faire... Elle se rappela soudainement ce que le jeune homme lui avait dit.
<<Si jamais la rage m'aveugle a nouveau... Promettez moi de vous mettre a l'abri et de ne pas intervenir.>> L'adolescente se mit a courir du plus vite qu'elle pu lorsqu'elle ressentit la soudaine poussée de chakra provenant d'Eido. La pluie s'accentua un peu plus, rendant les mouvements difficile et réduisant la vision de tout ceux présent sur le terrain.
Le jeune homme avait du mal a se contenir. Il sentait deferler toute cette puissance dans son corps mais ne pouvait rien faire... Le reiatsu qu'il dégageait paralysait Taïko, surprise par cette réaction hargneuse de la part de son adversaire. Un vent violent se leva sur l'ile toute entiere. Les bourrasques emportaient tout les debris et objets leger qui se trouvaient ici et là et les projetaient un peu partout sur le village.
-Tu ne pourra jamais comprendre, sale petite garce...
Anatée s'était refugiée dans une petite maison encore intacte. La jeune fille sentait son coeur battre a tout rompre dans sa poitrine. Elle avait terriblement peur de ce qui allait se passer...

Eido resta immobile jusqu'a ce que Taïko lui réponde

-Tu m'explique a quoi tu joue??
-Le Reba est impur. Dans quelque secondes il ne sera plus...

http://www.youtube.com/watch?v=R5EvTx1z7Iw (n'hesitez pas a la remettre a zero si nécessaire ^^)

Ces paroles étaient sorties de sa bouche sans qu'il n'aie voulu les prononcer. N'en tenant pas compte, il continua a preparer son prochain coup. La puissance qui émanait de son corps était si grande qu'elle le faisait souffrir, le comprimant littéralement. La foudre commença a descendre des cieux en s'ecrasant sur les batiments environnants. La puissance des deflagration projetait des débris ça et là dans le boulevard. Le jeune homme tendit un bras au dessus de lui. Un éclair tomba exactement sur sa position, mais lorsqu'il l'atteint, Eido dévia sa trajectoire avec une aisance déconcertante. Le projectile destructeur s'ecrasa au milieu de la rue, réduisant en cendres les deux hommes qui accompagnaient la fillette. Eido ne put se contenir plus longtemps. La puissance de son propre chakra le souleva de terre. L'air tournoyait a une vitesse folle autour de lui, ne laissant de visible que sa silhouette. Sans le savoir il déclenchait des cataclysmes sur l'ile elle même. L'immense montagne au sommets rougeoyants entra dans une colere noire. Le volcan explosa, projetant des débris enflammés partout sur l'ile et même en bas, provoquant l'embrasement des forets.
L'un des rochers s'ecrasa sur la batisse ou s'était refugiée Anatée. Surprise, elle réussit tout de même a pas se faire broyer par le projectile, mais les débris de la maison lui écraserent la jambe. Incapable de bouger, elle constata avec horreur que le feu se propageait rapidement. Si elle ne sortait pas d'ici elle mourrait bientot carbonisée. C'est alors qu'une main se tendit devant elle. Ne reflechissant pas plus, l'adolescente la saisit et pu se dégager. Avant qu'elle n'aie pu remercier son sauveur, l'être avait déjà disparu... Elle se retrouva donc a nouveau dans la rue, face a la colere de son ami. Une lueur blanche commença a apparaitre dans les nuages, derriere les sommets enneigés. Elle se souvint que c'était là qu'était placé le lac prés duquel elle avait failli mourir. La lumiere s'intensifia jusqu'a devenir aveuglante. Taïko constata alors avec horreur ce qu'Eido allait faire. Le Reba était accessible depuis le fond du lac. Il allait frapper ici... Elle se jeta vers la masse tournoyante d'air qui se dressait devant elle et tenta d'y penetrer. Lorsque son bras toucha la paroi en vibration, elle fut immédiatement lacerée par les lames de vent et projetée au sol, inconsciente. Personne ne pouvait plus l'arreter...

Anatée tomba a genous, comprenant qu'elle était peut etre sur le point de mourir, tuée par celui qu'elle aimait. Elle hurla le nom de son ami mais le bruit degagé par le vent rendit inaudible son cri. Le vent tomba soudainement et Eido fut de nouveau visible. Tendant a nouveau le bras en direction de l'immense masse lumineuse dans le ciel, les yeux pétillants devant sa propre puissance, il murmura.

-Kami no sabaki...

Une immense colonne d'energie lumineuse tomba alors du ciel, legerement auréolée de mauve. Elle s'ecrasa dans les eaux calmes du Hyko, le lac central de l'ile, soulevant une masse enorme d'eau.



L'onde de choc arracha les arbres environnant, et parvint jusqu'au village ou elle fit s'effondrer les habitations assez fragiles. Anatée fut soufflée par l'onde et dut s'accrocher a ce qu'elle pouvait afin de ne pas être emporté. La bourrasque dura quelques secondes puis s'apaisa. Cependant ils n'étaient pas au bout de leur peine...
Eido reprit son véritable esprit et constata avec horreur ce qu'il venait de faire.
Il se retourna vivement, surpris tout de même de pouvoir encore bouger et d'etre conscient aprés s'etre vidé de toute energie, et hurla a l'adolescente, encore tremblant de peur, accrochée a une poutre:
-Anatée! Sauve toi! l'ile va...

Il n'eut pas besoin d'expliquer plus. Le sol vibra au point de faire tomber Eido a plat ventre. L'île entiere se déchirait... D'autres éclairs s'ecraserent sur la masse rocailleuse. Le sol se brisa sous leurs pieds, entrainant dans le vide tout ce qui s'engouffrait dans les gigantesques fissures. Eido vit avec horreur la fille qu'il aimait disparaitre dans les décombres. Sentant l'adrenaline monter, il n'hésita pas une seconde et sauta dans la crevasse qui semblait sans fond. De longes secondes s'ecoulerent a sauter de débris en débris afin de ne pas se faire ecraser. Dans la pénombre, il était trés difficile de s'orienter mais tout se passa sans encombres majeures. La lumiere réaparut enfin aux yeux du porteur de démons, determiné a sauver Anatée. Il repera cette derniere en chute libre, heureusement assez éloignée des blocs de roches et des débris des maisons qui tombaient dans le vide. Le jeune homme se propulsa juste a temps pour eviter de se faire emporter et broyer par une masure embrasée. A temps, il réussit a attraper la jeune fille par la taille. Reprenant conscience, celle ci poussa un cri de terreur. Le sol se rapprochait a une vitesse vertigineuse mais là n'était pas le probleme... L'ile entiere s'était disloquée et entamait elle aussi une chute de plusieurs milliers de metres. Le jeune homme tenta le tout pour le tout. Il puisa dans ses dernieres reserves pour ouvrir une breche qui leur permettrait d'atterir dans les feuillages et d'amortir leur chute. Seulement, rien ne se produit...
-Merde! j'ai plus assez de chakra pour que ce soit assez grand! Hng...

Anatée s'était évanouie. Il décida de faire un geste pour elle qui avait souffert a cause de ses erreurs. Il propulsa la jeune fille dans la faille aprés lui avoir murmuré:
-Je t'aime...

L'adolescente disparut sans un bruit, et Eido continua sa chute. La vitesse devint telle qu'il perdit a son tour conscience. Les dernieres sensations qu'il sentit furent un atterissage assez brutal, mais non sur le sol. Quelque chose l'avait rattrapé. Tout ce qu'il aperçut c'était les immenses ailes d'un oiseau au plumage doré...
Il sombra alors dans les tenebres de l'inconscience...


L'ile quand a elle continua de tomber sans rien pour la retenir. De la fumée noire se dégageait de son centre, créée par la destruction de l'immense masse métallique qui maintenant son équilibre. Aprés deux minutes de chute, les premiers debris atteinrent le sol avec une violence sans précedent. Certains s'écrasaient dans l'eau du lac siegeant au milieu de la plaine, d'autres s'ecrasaient sur la terre ferme. Puis ce fut au tour de Hiro de toucher le sol. L'ile percuta les bords du lac, se brisant un peu plus. La moitié sombra dans les eaux profondes aprés avoir créé une immense vague, le reste finit sa course sur l'herbe...

Aprés quelques minutes d'immobilité, quelque chose bougea enfin dans les décombres. Une fillette d'une dizaine d'année, une arme a feu a la main. Elle cherchait quelqu'un en particulier. Elle savait que cette personne n'était pas encore morte... Aprés une vingtaine de minutes de recherches, elle la dénicha enfin, étendue sur le dos, les yeux ouverts, incapable de bouger. La fillette sourit a la vue de celle qui avait causé tout les maux de sa famille. En l'apercevant, la meurtrie réussit a articuler:
-Kira... Hurgh...

L'interessée ne lui répondit même pas. Elle se contenta de dire:
-Juchi Taïko. Tu es condamnée a mort pour trahison envers ton village. La sentence est immédiate.

Comprenant qu'elle allait la tuer, Taïko tenta de se relever. Sans succés... Kira releva le bras ou l'arme était logée, le pointa vers la condamnée et...
-Ne fais pas ça je t'en supplie!!! Hurla la fillette mutilée.

Le coup résonna dans les débris jusque dans les forets environnantes, provoquant l'envol de quelques oiseaux...



PFWALALA O_O Un peu gros non? XD voilà pk j'ai mis tant de temps!!! Enjoy!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Light Heroes
Seigneur des Pirates
Seigneur des Pirates

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2009
Messages: 3 671
Localisation: Perdus dans mes joies et mes peines au milieu de mes pensées...
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猪 Cochon
Ryos: 2 268

MessagePosté le: Dim 13 Juin - 21:00 (2010)    Sujet du message: [Fic] Akuma no Ikari: Saison 1 Répondre en citant

Félicitation sérieux tu me surpasses vraiment, c'est magnifique l'aventure D'Eido Sunimo!
_________________
Revenir en haut
MSN
megumi-okami
Chunin

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2009
Messages: 138
Localisation: Dans mes rêves ^^
Féminin Cancer (21juin-23juil) 狗 Chien
Ryos: 1 501

MessagePosté le: Lun 14 Juin - 10:25 (2010)    Sujet du message: [Fic] Akuma no Ikari: Saison 1 Répondre en citant

tu sais que tu m'a fait pleurer ? Au moment de l'illusion de Taïko >.<
Quand tu as dis que c'était une illusion, je me suis dis : encore heureux !!!! >.<
Mais franchement ... tu devrais en faire un bouquin ^^
Je suis sûr que tu aurais des milliers de fans !
_________________
c'est une règle d'or au bliz, si tu as la balle, tu dois marquer !!
Revenir en haut
MSN
Night Angel
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2009
Messages: 2 947
Localisation: Grenoble, Isère(38)
Masculin Balance (23sep-22oct) 龍 Dragon
Ryos: 2 264

MessagePosté le: Jeu 1 Juil - 14:01 (2010)    Sujet du message: [Fic] Akuma no Ikari: Saison 1 Répondre en citant

La mort fais partie des aléas du travail d'un shinobi. "Amis, Famille, peut importe, un shinobi ne doit jamais montrer ses larmes..."
Mais la mort de celui qui nous a quasiment elevé et enseigné les vraies valeurs des guerriers doit elle rester sans pleurs...?
Aujourd'hui, un héros s'est transformé en monstre... Aujourd'hui, il a changé le destin d'une nation en condamnant son peuple.
Mais demain il changera le destin du monde en sauvant tout les autres...

Episode 19... Redemption...


Coming Soon next week...


L'homme chasse pour survivre depuis la nuit des temps. Mais qu'en est-il lorsque celà se retourne contre vous, et que vous vous retrouvez face au roi des predateurs...?

Episode 19... Redemption...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Night Angel
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2009
Messages: 2 947
Localisation: Grenoble, Isère(38)
Masculin Balance (23sep-22oct) 龍 Dragon
Ryos: 2 264

MessagePosté le: Sam 3 Juil - 12:22 (2010)    Sujet du message: [Fic] Akuma no Ikari: Saison 1 Répondre en citant

Bon vous vous en foutez de mes spoils ou quoi? >.>
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Natsu
Kagé
Kagé

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2009
Messages: 867
Localisation: courcome (16)
Masculin Verseau (20jan-19fev) 虎 Tigre
Ryos: 1 689

MessagePosté le: Sam 3 Juil - 18:58 (2010)    Sujet du message: [Fic] Akuma no Ikari: Saison 1 Répondre en citant

bon j'ai lu ta fic night angel sauf le dernier episode car des que je vu le petit ascenseur je me suis dit que sa va etre un truc immense je défilé et il a une de ces taille cette episode mais promi je vais le lire ton dernier episode mais pas maintenant en tous cas j'ai aodré jusqu'a maintenant
Revenir en haut
MSN
Night Angel
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2009
Messages: 2 947
Localisation: Grenoble, Isère(38)
Masculin Balance (23sep-22oct) 龍 Dragon
Ryos: 2 264

MessagePosté le: Sam 3 Juil - 20:12 (2010)    Sujet du message: [Fic] Akuma no Ikari: Saison 1 Répondre en citant

Super! Content de savoir que ça plait vraiment a TOUT LE MONDE!!! O_O Merci a toi Natsu ^^ et tu verra, le dernier épisode est de loin le meilleur =)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Light Heroes
Seigneur des Pirates
Seigneur des Pirates

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2009
Messages: 3 671
Localisation: Perdus dans mes joies et mes peines au milieu de mes pensées...
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猪 Cochon
Ryos: 2 268

MessagePosté le: Dim 4 Juil - 15:22 (2010)    Sujet du message: [Fic] Akuma no Ikari: Saison 1 Répondre en citant

By Darkshadow: Je poste en étant connecté a supershadow pour eviter le triple post. Merci de votre compréhension.
_________________
Revenir en haut
MSN
Night Angel
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2009
Messages: 2 947
Localisation: Grenoble, Isère(38)
Masculin Balance (23sep-22oct) 龍 Dragon
Ryos: 2 264

MessagePosté le: Dim 4 Juil - 15:27 (2010)    Sujet du message: [Fic] Akuma no Ikari: Saison 1 Répondre en citant

Ep 19: Redemption

Eido sentit la chaleur dégagée par les plumes dorées du gigantesque oiseau qui venait de le sauver. Incapable de faire le moindre mouvement
, il se laissa entrainer par le fabuleux volatile. Soudain, il réalisa que l'energie que dégageait le phénix lui était familiere. Il ne voulut cependant pas remettre ce point en question,
preferant se laisser porter par l'oiseau flamboyant. L'adolescent se sentit glisser lentement en arriere. Son corps bascula dans le vide l'espace de quelques secondes, mais le phénix le rattrapa dans ses larges serres.
Ce dernier le deposa doucement dans l'herbe tandis que les derniers débris résultant du cataclysme qu'il avait causé achevaient leur course dans les eaux calmes du lac centré au milieu de la plaine. Il ne restait a présent qu'une immense flaque d'ou dépassait
des restes d'une ile déchue... La brise était légere et agréable sur la peau du jeune homme. Il s'aperçut que l'immense oiseau le fixait encore, immobile. La lueur dans les yeux de l'animal au plumage étincelant lui fit comprendre qui il était vraiment.
Les flammes dégagées par le corps entier du phénix se resorberent graduellement. La taille de ce dernier diminua lentement jusqu'a laisser place a un enfant d'une dizaine d'années, le souffle court, les cheveux en bataille et le regard vide.
-Tirus... souffla le porteur de démons.
Le gamin tomba a genous a quelques metres de lui. Eido essaya de se relever pour le soutenir mais ses membres resterent totalement paralysés. Plus il faisait d'effort, plus la douleur dans son corps devenait intense. Dans un ultime spasme il tenta d'appeler au secours: aucun son ne sortit de sa bouche.
Sa tête retomba mollement sur le sol ,en silence. L'enfant fini par se relever, et continuer sa route comme si Eido n'avait jamais existé...
Soudain, un coup de feu se fit entendre dans les décombres d'Hiro. Des oiseaux qui se reposaient dans le bosquet avoisinnant la plaine s'envolerent en poussant des cris affolés.
Le silence se fit sur les collines verdoyantes. Plus un bruit. Plus un mot. Plus rien...

Eido était toujours allongé sur le sol, seul témoignage qu'il y avait encore de la vie dans ce carnage. Le soleil s'était couché depuis une heure déjà, et une odeur de flammes envahissait la plaine...
Le jeune homme ouvrit subitement les yeux. La douleur lui fit courber l'échine. Il cracha beaucoup de sang avant de reprendre controle de ses sens. Un nom résonna dans son esprit: Anatée...
Il réalisa alors qu'il ne savait absolument pas ou il l'avait envoyée. Il l'avait fait descendre quelque part dans les bosquets en esperant que sa chute serait amortie par les lianes et les feuillages. La peur lui noua l'estomac.
Le jeune homme se releva difficilement, sentant le liquide chaud couler sur son menton. Le gout de son sang lui donna la nausée... La vision trouble il tenta de se diriger vers les arbres les plus proches. Il chancela avant de se retenir contre le tronc de l'un d'entre eux, se retenant difficilement de vomir.
L'odeur des cendres se dissipa et laissa place a celle du sang... Cette fois Eido faillit en perdre conscience. L'odeur était immonde. La vision était pire...
Trois cadavres de shinobis gisaient devant lui, horriblement mutilés... Le premier n'était pas mort là haut: Un énorme rocher dont le haut était terriblement pointu l'avait transpercé et littéralement coupé en deux... Eido comprit que c'était de sa faute si cet homme était mort... La surprise se lisait sur le visage du pauvre ninja, figé a tout jamais...
Le second était criblé de petits éclats de roches et de métal. L'un d'entre eux lui avait déchiré l'oeil, traversant son crane et laissant alors rouler l'organe sur le sol, suivi de son nerf. On pouvait apercevoir ses os a travers ses vetements... Les impacts avaient dus etre d'une violence sans egale.
Mais la vue du troisieme lui glaça le sang... Il reconnut le pauvre homme gisant au sol. Ses vetements étaient imbibés de sang. Son visage était crispé par la douleur, une balafre encore sanglante sur le front. Derriere lui se tenait des morceaux de pavés, de dallages de rues et de toits de maisons provenants de l'ile... Sa jambe droite était ecrasée par une roche plate d'une cinquantaine de centimetre de large...
Eido s'avança du plus vite qu'il put vers le shinobi meurtri. Ses jambes se paralyserent dans le mouvement et il s'ecroula face contre terre a coté de ce dernier...
-Shin... Non... Dit moi que c'est un cauchemar...

MUSIQUE:http://www.youtube.com/watch?v=xJRxOTQePS4&feature=related

L'interessé tourna lentement la tête. A la vue du garçon, son visage se détendit. Sa tête retomba sur le sol, et il laissa echapper un long soupir.
-Qu'est ce qui s'est passé, Shin...? Je t'en supplie répond moi!!
-Pas... Ta faute... souffla-t-il,C'est la guerre ici... Eido... Serait-ce la fin... pour notre patrie...?
-Dis pas ça...

Le jeune homme réussit a se mettre sur les genous.

-Le village ne sera plus mais le peuple survivra... C'est ce qui est dit dans les anciens textes non?
-Riki...Maru... Tout prévu...

La voix du pauvre homme se fit de plus en plus faible et ses phrases de plus en plus courtes.

-Parasite...
-Quoi, "parasite"?
-Peuple... Infecté...
-Comment ça infecté? Qu'est ce qui s'est passé pendant mon absence? Eh!
-Urg... Sois... fort...

A ces derniers mots son corps se raidit, ses yeux devinrent vitreux... Sa tête pencha sur le coté dans un dernier soupir... Il s'était étint...
Eido poussa un cri de desespoir. C'était le seul homme a l'avoir accepté tel qu'il était au sein de la communauté Hiroise. Il possédait le coeur le plus pur qui ait jamais existé... Et il l'avait fait disparaitre...
Deux uniques larmes coulerent sur les joues de l'adolescent. Cet homme l'avait quasiment elevé, c'est de lui qu'il tenait son sens de l'honneur et du respect. Cet homme lui avait appris beaucoup de choses... De ce fait il voulut respecter sa volonté.
<<Soit fort...>>. Ses derniers mots resonnerent dans son esprit. Shin ne voulait pas qu'Eido verse des larmes inutiles. S'adossant a un arbre il repensa a la scene qui l'avait le plus marqué lors de son enfance... Eido venait de tuer deux de ses amis sous le coup de la colere, entrainé par les monstres qui sommeillaient en lui... Leur corps gisaient au sol, eventrés tout deux. Le pauvre gosse qu'il était ne s'arretait plus de pleurer...
Rikimaru le giflait en lui hurlant d'arreter, que la mort faisait partie du travail et que les dommages collateraux dus aux "imprévus" causés par les démons ne pouvaient pas etre évités. La derniere phrase que le tyran avait prononcé avant que son protecteur n'intervienne avait été: <<Un vrai shinobi ne verse pas de larmes, même s'il perd un ami ou un membre de sa famille>>
C'était alors la premiere fois que Shin prenait la défense du gamin...
<<Un vrai shinobi, si vous voulez. Mais un être humain avec un coeur et des sentiments ne peut lutter contre ses émotions, Rikimaru. Ce n'est qu'un enfant... Il en est incapable...Laisse lui le temps de devenir un "vrai shinobi".>>

Finalement il ne l'avait jamais été...
Cette derniere phrase, retentissant encore et encore dans le crâne de l'adolescent, le bouleversa totalement... Il se recroquevilla, cachant son visage entre ses genous, étouffant des biens amers sanglots...
Durant de longue minutes, il essaya d'apaiser la douleur qu'il ressentait, sans le moindre resultat. Finalement, il appela Anatée. Faiblement tout d'abord, puis un peu plus intensément. Son sourire envahit alors ses pensées, et ses sanglots cesserent alors... laissant place a une peur irreversible: que lui était-il arrivé?! Si elle était morte, tout comme ces hommes? Si on l'avait achevé? Il ne s'en remettrai jamais...
Avant de partir a sa recherche, il s'approcha de son défunt ami. Il se baissa pour fermer lentement ses paupieres, puis ferma les yeux lui aussi avant de tendre la paume en direction du cadavre.
-Katon... Kaso Sogi...

Une spirale de flammes descendit vers Shin, embrasant instantanément ce qui restait de son corps... Pour eviter d'avoir a supporter l'odeur de chair grillée et de voir partir en fumée le plus noble de ses amis, il s'éloigna en marchant du plus vite qu'il pouvait. Le desespoir le fit marcher de plus en plus vite jusqu'a en courir. Perdre Shin était suffisamment dur pour lui, il ne voulait pas perdre celle que son coeur chérissait...
Il accelera encore la cadence, mais a tort cette fois. Une hallebarde extremement large le stoppa net dans sa trajectoire. Il s'ecroula douloureusement en roulant sur plusieurs metres. Lorsqu'il releva la tête, une adolescente se tenait devant lui. Il s'aperçut qu'il était a la lisiere de la foret, et que d'autres débris de batiments jonchaient le sol. Il releva encore un peu les yeux pour observer attentivement celle qui l'avait agressé.
La jeune fille était enveloppée dans une cape legere, mais l'arme énorme dépassait sur plus d'un metre. Ses yeux noirs n'étaient pas impassibles, contrairement a son visage. On aurait dit qu'elle l'implorait de lui pardonner ses prochains actes. Le jeune homme comprit qu'elle n'égissait pas de son plein gré. Les yeux de l'adolescente s'illuminerent d'une lueur fantomatique, d'un violet trés pale. Elle rejeta la cape dans son dos, laissant apparaitre le reste de l'arme, ainsi que son corps assez peu vétu.
Ce n'était pas une hallebarde qu'elle tenait de la main gauche... L'arme était reliée a son bras. Un bloc de roche taillé, étincelant a la lumiere de la lune qui venait de se lever. Eido le savait: une seule attaque serait imparable. La pointe le tuerait sur le coup. Mais contrairement a ce qu'il s'attendait, la jeune fille s'avança lentement vers lui, laissant trainer l'arme devastatrice sur le sol. Cette derniere produisait des gerbes d'etincelles a chaque frottement sur les débris d'habitations sur lesquels l'adolescente marchait. Elle s'arreta devant lui, la lueur fantomatique se transformant en une petite flammèche illuminant son visage.



Tentant de se relever, Eido fut surpris de ne pas voir son assaillante l'empaler sur le pieux rocheux. Elle le fixait juste, la lueur implorante toujours présente malgré la minuscule brasier coloré qui s'échappait de son oeil gauche. C'est alors qu'il réagit que ce dernier le fascinait vraiment. Il devint incapable de détacher son regard de ce spectacle... Il ne s'aperçut même pas que la jeune fille composait des mudras. A la fin, elle releva lentement le bras vers l'adolescent, carressa son visage... et prononca avec une voix délicate:

-Suu~ito no yume...

Le visage d'Eido se figea. Avant que la technique n'ait eu le temps de l'atteindre, il comprit de quoi il s'agissait. Un genjutsu... Ses yeux se fermerent lentement et il plongea dans un profond sommeil. Son corps bascula et s'étala de tout son long sur le sol.

Un enfant d'une douzaine d'années apparut a ses cotés. Puis une autre, une petite fille d'à peine dix ans. Le garçon serrait les poings, les larmes aux yeux. La fillette en revanche ne témoignait d'aucune émotion devant le corps inerte du jeune homme.
-Sora? Qu'est ce qui t'arrive?
-Il y a des choses que tu ne sais pas, Kira...
-Quoi, qu'est ce que je ne sais pas??
-Regarde ce village... Des milliers d'années d'existence dans le plus grand secret... Et du jour au lendemain, une revolution pour la survie. Un combat inutile...
-Mais enfin... De quoi est ce que tu parles...? Tu as bien fait descendre le peuple en dessous des plaines pour le proteger de Yagachi non?
-Ca c'est ce que je t'ai dit... Kira, tu es trop jeune pour avoir a endurer tout ça. C'est pour ça que je te cache la vérité.
-Je n'ai que deux ans d'écarts avec toi, et j'ai vu des horreurs innomables... Rien ne pourra me choquer. Et puis, pourquoi tu m'a amené auprés d'Eido? Et pourquoi tu l'a fait mesmeriser??

Le garçon se retourna alors vivement en pointant du doigt le corps du porteur de démons.

-C'est notre frere, et il a condamné MON peuple!!! hurla-t-il
-Conda... Mais...

Il ne lui laissa pas le temps de poser d'autre question.

-Shogai!

Dans un flash trés bref, l'enfant emporta avec lui la fillete et le corps d'Eido, laissant la jeune fille armée seule dans les tenebres de la nuit...


Anatée se reveilla dans une salle circulaire tapissée d'hiragana.
La faible lueur d'un brasero lui permettait de se reperer, mais elle trebucha plusieurs fois en tentant de se relever. Un mal de crâne épouvantable lui vrillait le cerveau. Tout ce dont elle se souvenait avant d'avoir perdu connaissance, c'était la chute de l'ile... et la sienne. Elle entendit la voix d'Eido dans son esprit:
<<Desolé...>>
La jeune fille chercha son ami des yeux. Evidemment, il n'était pas présent... Elle deplora son absence en soupirant longuement. Courageuse, elle se releva et se dit:
<<Il est pas mort. J'ai juste été separée de lui.
Elle observa alors les hiraganas sur les murs. Ils ne recouvraient pas totalement la piece. Ils étaient en fait sculptés dans des tablettes de grès ancien, encastrées dans la paroi. L'adolescente fut incapable de les lires: la pénombre ambiante l'en empechait. Elle aperçut quand même trois autres braseros attachés aux murs. Anatée chercha de quoi les allumer pendant quelques secondes avant de trouver un morceau de bois assez long pour faire une torche assez persistante pour allumer les trois feux avant qu'elle ne se consume.
Quelques seconde aprés, la lumiere envahissait la salle, projetant l'ombre dansante des brasiers dans la pièce. Elle se mit alors a lire les symboles. Finalement, tous les blocs representaient le même texte.
"La sagesse, le courage, le sacrifice et la force sont quatre vertus que seul les véritables shinobis peuvent assembler. Ici se tiens la salle du Sacrifice. La réponse a cette énigme réside dans votre corps..."

Elle relit le texte plusieurs fois sans pour autant comprendre correctement la signification de ces phrases. Elle le relut lentement a voix haute en essayant de verifier s'il n'y avait rien entre les ligne. Lorsqu'elle acheva le dernier mot, le sol se mit a trembler sous elle. La vibration la força a se plaquer au mur. Une breche ronde s'ouvrit dans le sol et un bloc de pierre surmonté d'une coupe d'argent apparurent lentement, sortant des entrailles de la terre.
Surprise, Anatée comprit alors progressivement ce qu'elle devait faire pour sortir. Son esprit boullonait d'idées. Son intelligence naturelle refaisait surface...
<<Mais oui!!! "La réponse a cette énigme réside dans votre corps"! Ma voix provient de l'interieur de mon corps, le fait d'avoir lu le texte a voix haute m'a permit de faire évoluer les choses... Anatée, tu est géniale!!>>
C'est alors qu'elle se surprit elle même a penser de façon directe et avec un raisonnement digne d'un grand sage. Ces dernieres semaines, ce talent qui lui était naturel et qui lui avait permis de passer Chunin a l'âge de 12 ans s'était envolé: Elle perdait tout ses moyens en présence d'Eido... Elle se mit a sourire a cette idée avant de reprendre ses esprits. Elle n'était pas encore tirée d'affaire...
Elle reflechit brievement en observant la coupe, puis elle rééxamina le texte. "La salle du Sacrifice", "La réponse réside dans votre corps"... L'adolescente se souvint d'une phrase que repetait souvent sa mere: "Il n'y a pas de victoire sans sacrifice. Il faut savoir en faire si tu veux montrer ta vraie valeur!"
Elle cru comprendre le sens caché de ces phrases... Cela ne lui plaisait guère mais elle n'avait pas trop le choix. Elle devait offrir son sang en sacrifice au prix de sa liberté... Avec resignation, elle s'empara d'un kunai, le sortit lentement de sa poche... La lumiere des braseros le fit etinceler de milles feux. La lueur brillante se refleta dans les yeux bleus de la jeune fille (Modification, voir Designs) . Anatée déglutit difficilement. Elle n'avait aucune envie de se mutiler mais elle y était forcée. Elle abaissa subitement la pointe vers sa main gauche... Un flot de sang jaillit et gicla a l'interieur du gobelet scintillant. Etouffant un juron, elle retira l'arme puis la jeta au loin. Voyant qu'il ne se passait rien, elle laisa couler son sang jusqu'a ce qu'il déborde de la coupe... La douleur la tenaillait mais elle demeura consciente. Incapable de souffrir plus longtemps, elle arracha un bout de sa tunique pour en faire une compresse de fortune. Rapidement elle sortit un parchemin médical, une rareté sur le commerce, et le glissa sous le tissu. Le chakra se libera progressivement et lui fit le plus grand bien. Elle finit par s'assoir en attendant un resultat. La coupe se mit a briller d'une intense lumiere blanche. Le scintillement dura quelques secondes avant de disparaitre. Lorsque ce fut terminé, une des tablettes s'effrita avant de tomber en poussiere, laissant place a un passage suffisamment large pour qu'elle puisse s'y faufiler...


Pendant ce temps, quelques centaines de metres plus loin...

-Hung...

Eido se reveillait a peine de sa léthargie. Sa douleur au crâne s'était amplifié, et il arrivait a peine a ouvrir les yeux. C'était tout ce qu'il sentait, a part la sensation de vide autour de lui. D'ailleurs ce n'était pas qu'une sensation...

MUSIQUE: http://www.youtube.com/watch?v=7GeQ5uAyq3s

-Eido Sunimo...
Lorsque son nom fut prononcé, l'adolescent ouvrir les yeux et retint un cri de terreur. Il était attaché par les poignets a un crochet fait d'un os énorme et courbé, rattaché a des cables de nylon d'une épaisseur incroyable. Ses pieds pendaient effectivement dans le vide, un gouffre béant s'ouvrant sous ses pieds. Une odeur de chair mélée a celle du sang s'échappait du fond de la crevasse dont on ne voyait même pas le fond. Eido releva la tête en direction de celui qui l'interpellait. ce dernier était debout a une vingtaine de metres devant lui, prés du bord de la falaise, les bras le long du corps et les yeux témoignant de la haine qu'il éprouvait pour son interlocuteur.
-Sora...
-Sais-tu au moins ce que tu as fait a ce village...? Mon frere...?
Celui-ci baissa les yeux
-Je sais... Et je le regrette... Mais même la population avait fuit! Ce n'était qu'une simulation!
-Pour que ce qui est arrivé n'arrive pas, pauvre fou!!! C'est moi même qui ai enclenché ce systeme pour eviter que le Reba ne soit detruit! Même Rikimaru n'était pas au courant...
-Sans cela Celsius ne serait jamais sortie du temple...
-Imbécile... Je ne sais pas ce qui me retiens de te planter un kunai entre les deux yeux. Je t'ai appelé mon frere mais tu n'es même pas digne de l'être! Tu t'es battu contre Rikimaru avant cela, et tu ne t'es pas dit qu'il te feinterais en libérant le Redempteur aprés que tout le monde dorme?!
-Sh...Shadow?!
-Personne d'autre! Il t'a berné... Lorsque Celsius est sortie de la piece de l'autel,vous n'avez pas remarqué que les couloirs étaient sombres alors que c'était le jour du Hanji? Il a pris possession de son corps!!
-Non, c'est impossible...

Sora ricana brievement.

-C'est pas par hasard que t'es pendu ici...Et je vais avoir le plaisir de mettre fin aux horreurs que tu commets... Kira!!

La fillette entra dans la salle par une des alcoves creusées dans la paroi. Son regard était angoissé. Elle contestait les actes de son cadet... Ses cheveux blonds lui arrivaient jusqu'aux épaules, et ses yeux bleus étincelait d'une etrange lueur. La famille Sunimo était au grand complet... Ayant perdus leur père aprés sa condamnation a tort par l'ancien Kage du village, et ayant vu disparaitre leur mere aux mains d'un gang de l'Ouest, il ne restait que les trois enfants... Orphelins... Eido retint ses larmes une nouvelle fois. Il avait failli a sa promesse pour ses interets personnels... Il se rentendit promettre a son pere de veiller sur les deux autres si leur mere venait a disparaitre. La sensibilité du jeune homme lui avait été donné par son enseignements aux respect de la vie par son défunt maitre, Shin...

-Dire que ça fait 5 ans... vous avez drolement poussés tout les deux...
-Silence!!

Sora versait des larmes de rage.
-Detruire le village était une bonne chose, mais pas le Reba!!! A cause de toi tout le monde est condamné a mourir lentement ici!! Des milliers de personnes vont disparaitre sans que personne ne le sache et ce par ta faute!!! Le coeur de l'ile était notre seule chance de survie, et tu viens de nous l'oter... Haa... Le Reba produisait une substance qui permetait de combattre toute les maladies connues a ce jour... Rikimaru a fait developper un virus artificiel qui ne laisse qu'un mois a l'hôte avant de mourir! Il developpe son armée comme ça... c'est le seul a connaitre le remede naturel... Mais tu nous a oté notre derniere chance!!!!
Sora n'était encore qu'un enfant mais sa maturité était plus developpée que celle des adultes, et il prenait totalement conscience du drame qui allait se produire... Ses émotions l'emporterent...
-Mais... expliquez moi!! Hurla Eido en se débattant.
-La ferme!!!!!!

Ces derniers mots furent ceux du cadet. Un rayon de chakra vert venait de jaillir de ses mains et entrer en contact avec le crochet porteur... Eido se sentit défaillir: la chute serait vertigineuse. Lorsque la membrane se détacha des cables qui la soutenait, Kira poussa un cri d'horreur en voyant son grand frere tomber lentement dans le vide, sans le moindre cri. Le bruit du nylon s'entrechoquant couvrit les pleurs de la fillette, qui savait parfaitement que Sora venait de condamner leur frere a une mort certaine, et des plus brutales qui soient...
-Viens, Kira... Allons assister... A sa chute...
Celle-ci hocha négativement la tête. Elle ne voulait nullement voir cela...
-Comme tu voudra...
Le garçon disparut soudainement dans un eclair blanc... Le bruit du corps de leur frere sur le sol résonnait a présent dans la caverne. Un cri déchirant se fit alors entendre, venant de l'exterieur...


Salle de la Sagesse.

Anatée s'extirpa enfin de la fissure ou elle s'était glissée. le passage s'était brusquement rétreci, et pour avancer elle avait du s'ecorcher a multiple reprise. Mais elle fit comme si de rien n'était. En entrant dans la salle, les seuls mot qu'elle put distinguer étaient "Ici se dresse la salle de la sagesse. Les mots on parfois plus de force et d'influence que les armes.Tout commencement a une fin... Ceci est l'énigme..."

Elle leva les yeux au plafond et vu que l'hiragana "Commencement" était gravé dans la roche.. Sans s'en apercevoir, elle venait de le prononcer a voix haute, tout comme le texte de la precedente salle. Instantanément, deux fissure situées sur les murs de l'alcove se mirent a liberer un nuage mauve. Comprenant qu'il s'agissait d'un gaz empoisonné, Anatée fut prise de panique. Elle n'avait que quelques minutes tout au plus pour trouver la solution... Elle prit une derniere bouffée d'air frais avant de chercher desesperement la réponse. Elle relut deux fois le texte, puis se retourna vers l'hiragana sculpté au plafond. Son cerveau fonctionnait le plus vite qu'il pouvait... Le gaz avait déjà enveloppé la totalité de la piece, et la vision de la jeune fille commençait a se brouiller. La réponse lui apparut alors claire comme de l'eau de roche... "Tout commencement a une fin" "Les mots ont parfois plus de force que les armes"...
Elle ota la main de sa bouche et se mit a hurler:
-Achevement!!!

Instantanément, un déclic se fit entendre. La pression de l'air augmenta dans la salle. Anatée crut qu'elle s'était trompée et se mit a genous, se disant que c'était la fin... Mais d'un coup, un pan de mur s'envola dans la caverne qui bordait l'alcove, chassant l'air de
la piece avec une force phénoménale avec le gaz... Et Anatée avec.
Sa chute ne dura que quelques secondes, et elle s'ecrasa dans des branchages mous, entassés les uns sur les autres, parfois entrelacés.
Un nid... Elle était tombée dans un immense nid... Elle se releva lentement et avança a pas feutrés. Un rocher lui barait la vue, et apparemment quelque chose bougeait derriere. Elle sortir son katai de sa ceinture et l'aggripa fermement, se préparant au combat. Elle soupira de soulagement en apercevant ce qui l'attendait derriere... Eido était adossé, inconscient, a une masse épineuse de couleur dorée, éméttant de temps a autre de longs sifflements. Elle s'approche toujours aussi silencieusement mais du plus vite qu'elle put vers son ami.
Etant tiré de sa torpeur, Eido se releva tant bien que mal en apercevant le visage souriant d'Anatée. Elle lui sauta au cou...
Restant silencieux, ils s'enlacerent durant de longues minutes, Anatée versant des larmes de joie... Elle avait eu si peur de le perdre...
Eido la repoussa lentement, plongeant ses yeux d'un vert intense dans les siens. Lentement, il approcha sont visage du sien, sentant son coeur accelerer de seconde en seconde. Ses levres toucherent febrilement les siennes... Le baiser qui suivit fut d'une passion sans égale... L'adolescente se retourna vers la créature roulée en boule qui ronflait a présent. Eido lu la question sur son visage
-C'est Rainka. Je suis tombé sur lui y a quelques minutes. Enfin... je crois que c'était quelques minutes.
-Tombé?
-Hhh... je t'expliquerais plus tard, pour l'instant faut qu'on sen aille d'ici.
-Reveille Rainka alors!
-Je prefere pas... La derniere fois que je l'ai tiré du sommeil j'ai failli perdre un bras. Les dragons sont vraiment grincheux...
Soudain,un cri rauque et démesurément puissant retentit , provenant de l'exterieur de la grotte. En levant les yeux il purent apercevoir que le sommet était creusé. Des battements d'ailes se firent entendre, et le grognement d'un animal qui était loin d'être petit commencerent a emplir la caverne.
-Nom de... On est foutus...

MUSIQUE:http://www.youtube.com/watch?v=bb9gCkHvUvI&feature=player_embedded

La silhouette massive d'un autre reptile ailé fit son apparition. Il était immense, son corps entier était hérissé de pics qu'il aurait mieux valu eviter d'approcher. Il était d'une couleur rouge sombre, se rapprochant de celle du grenat. Le monstre prit son élan, replia ses ailes immenses et plongea vers son nid, un animal mort logé entre ses puissantes serres.



Eido et Anatée avaient sautés du nid pour atterir sur le sol rocailleux en esperant que le monstre ne les aies pas vus. Ils entendirent les cris de surprise du jeune dragon, ne s'attendant pas a voir arriver ce phénomene... Ce dernier se posa devant Rainka,en poussant un hurlement terrifiant. L'onde produite par ce cri se repercuta dans toute la grotte et fit vibrer le sol avec une intensité incroyable. Le pauvre reptile fut balayé par un coup de queue du mâle dominant et s'ecrasa en bas du nid, poussant des couinements affolés. Il prit son envol et s'enfuit le plus vite qu'il pouvait.
-Et merde... maintenant c'est certains, on est cuits! Ragea Eido.
-Attends... Sagesse... Sacrifice... Courage et Force! mais oui!! Eido, c'est une autre épreuve, il faut l'affronter!
-Mais t'es dingue? T'a jamais eu affaire a lui!

La derniere phrase d'Eido fut regrettable... Il venait de hausser le ton, ce qui avait permis au reptile de les detecter... Ce dernier se dressa sur ses immenses pattes arrieres en déployant ses larges ailes. Il poussa un autre cri qui glaça le sang des deux adolescents, avant de s'elancer hors de son amas de branchages. Il ratterit là ou les deux jeune gens se tenaient, ce qui les força a plonger chacun d'un coté pour eviter d'être ecrasé.
Eido roula plusieurs fois sur le coté avant de se remettre sur pied
Il n'appréciait guere cette idée mais il devait se rendre a l'évidence: Le combat était inévitable, ils ne pouvaient plus fuir! Les dragons Shen Gaoren étaient les meilleurs chasseurs au monde... Heureusement , il n'en restait qu'une poignée, mais celui ci était le mâle dominant du clan, sois le plus dangereux...
-Comme on se retrouve... Hein, Rathalos... dit Eido en fixant la bête dans ses yeux jaunes.
Anatée se relevait juste. Elle avait heurté un rocher et le choc lui avait coupé le souffle. La douleur la tenaillait une fois de plus mais elle preferait mourir au combat que d'etre devorée vivante. Le monstre racla le sol avec sa patte droite, de la fumée s'echappant de sa gueule. Cette fois c'était sur: C'était vivre ou mourir...
Le reptile se jeta sur Eido, projetant son cou sur sa proie. Celle ci, bien trop agile pour etre prise au premier coup, sauta en l'air pour ratterir sur son dos. L'adolescent n'eut pas le temps de réagir. Avant qu'il n'ait put a nouveau sauter pour rejoindre Anatée, Rathalos, aussi puissant que vif d'esprit, releva ses ailes. Les pieux de cartilages dépassant des coudes de ces dernieres se rabattirent sur son dos et penetrerent dans la chair du porteur de démons... Heureusement, Malgré la puissance et la vivacité de ces prodigieux predateurs, ils n'étaient pas trés agile et ne faisait pas de trés grands mouvements avec leurs ailes, excepté en vol. Un seul des deux pieux penetra dans l'épaule d'Eido qui serra les dents. Cette espece était trés sensible au sons, un cri de sa part l'aurait mis dans une colère noire. Pour l'instant il ne faisait que répondre a ses instincts de chasseur. Il se dégagea vivement et acheva sa course en glissant vers Anatée, preparant un jutsu d'une puissance assez conséquente. Des eclairs bleutés parcouraient son bras pour finir dans un maëlstrom miniature. Rathalos n'eut même pas le temps de se retourner, que la jeune fille était déjà sur lui, vidant son chakra dans les écailles luisantes du monstre. Eido n'avait pas réussi a la retenir...
Le choc fut intense, les eclairs fusaient en tout sens... Mais le reptile n'en souffrait pas. Il semblait insensible a la foudre. Le Shen Gaoren dominant profita de cette occasion: il fit brusquement demi-tour et tenta de happer sa proie avec ses puissantes machoires. Celle ci lui glissa a nouveau sous les doigts. Anatée avait rebondi sur son museau peut avant qu'il releve la tête pour la devorer. Se rendant a l'evidence, ils ne pouvaient rien faire contre lui. Le seul moyen serait de le pieger...
-Anatée!! Fais des clones! Ca l'occupera et ça nous laissera le temps de nous mettre a l'ab...

La queue du reptile, hérissée de piquants, protubérante, decrivit un large mouvement circulaire qui visait a emporter Eido avec lui. Ce dernier plongea a nouveau au dernier moment pour ne pas être empalé, et sentit son coeur s'arreter de battre quelques instant: La queue passa au ralenti sous lui sans un sifflement suraigu. Heureusement, aucun des pics ne le toucha. Le membre pulvérisa les rochers qui se trouvaient derriere eux, et Eido fit une roulade avant de ratterir sur le sol.
Anatée fit apparaitre deux clones d'elle. Eido l'imita et attendit que la vraie l'ait rejoint avant de se mettre a courir. Le dragon ne fit qu'une bouchée de ces copies. Les quatre furent balayés en un rien de temps. Rathalos se mis immédiatement a la poursuite de ses deux véritables proies, devastant l'interieur de la caverne. Les rochers, les stalagmites millenaires... Rien ne résistait a la charge du prédateur. Une fois pourchassé par le roi des rois, la grotte paraissait bien plus grande tout a coup... Une poursuite effrenée prenait lieu dans l'edifice rocheux. Un affaissement allait obliger les deux amis a plonger en bas, ce qui pouvait se reveler fatal: la chute les ralentirait, et une seule seconde perdue pourrait leur etre mortelle... Eido tourna la tête vers leur poursuivant durant les derniers metres qui leur restait a parcourir avant leur saut. Ce dernier avait largement ralentit et leur montrait a présent une gueule grande ouverte, une lueur malsaine dans le regard, un scintillement orangé dans le fond de la gorge. Comprenant immédiatement l'ampleur de l'attaque qu'allait entamer le terrible dragon, il attrapa Anatée par la main et la força a courir encore plus vite. Plus que cinq metres. Un gargouillement rauque résonna derriere eux. Quatre metres. Rathalos replia soudain les ailes et s'arreta brusquement, faisant crisser ses griffes meurtieres sur la roche poussiereuse. Trois metres... Le cou du dragon décrivit une vague avant de retomber rapidement a quelques centimetres du sol.
Un déluge de flammes jaillit de sa gueule, carbonisant tout ce qui se trouvait sur son passage. Le souffle était a deux doigts de rattraper les deux adolescents lorsqu'Eido tira le bras d'Anatée pour la plaquer contre lui avant de plonger. La chute fut d'une hauteur de sept metres, l'atterissage, douloureux... Mais l'enfer craché par le reptile avait été evité. Ce dernier semblait ne plus finir, défilant au dessus d'eux pour se dissiper une trentaine de metres plus loin.
La tempete embrasée cessa soudain, et le silence se fit, ormis la respiration rocailleuse du reptile, se demandant s'il avait réduit ses proies a l'état de poussiere ou non.
Le porteur de démons avait réussi a minimiser les blessures chez Anatée. Il avait rattérit sur le dos, encaissant la plupart des douleurs. Mais il s'en remettait déjà. Il s'aperçut qu'elle tremblait de tout ses membres. L'adolescent se retourna et inversa les roles, plantant ses yeux dans les siens.
-Tout va bien...? Rien de cassé?
Anatée ouvrit lentement les yeux, le souffle court. Elle poussa immédiatement un cri de frayeur. Eido ressentit le danger derriere lui. Il saisit son amie par les reins et roula plusieurs fois sur le coté. La tête monstrueuse de Rathalos vint s'ecraser exactement ou ils se trouvaient quelques secondes plus tôt, perçant la couche de terre du sol et projetant des eclats tout autour. Le dragon se tenait au bord de la petite falaise, ses serres recourbées plantées dans le grés. Il déploya a nouveau ses ailes en remontant sa tête triangulaire, et poussa un autre hurlement effrayant. Son corps se jeta dans le vide vers ses deux proies a la chair fraiche...
Eido releva sa protegée en vitesse et le poussa devant lui pour la pousser a aller le plus vite possible. Rathalos s'empetra dans ses mouvements, une chance,: Sa patte glissa sur le rebord du creux qu'il avait fait en frappant le sol avec son front. Il dérapa et s'étala de tout son long.
Ayant vu la scene, Eido encouragea la jeune fille a courir d'autant plus vite. Le reptile se débattait sans réussir a se relever: le grès se brisait facilement et l'empechait de s'appuyer sur les coudes de ses ailes pour se relever. Ce dernier glapissait en voyant ses proies lui échapper. La course des deux adolescents se stoppa irremediablement... Un fossé dont on ne voyait même pas le fond les separait de la sortie, située juste sur l'autre bord. Il y avait bien trente metres entre les deux parois... Ils étaient bloqués!!
-Non... On va mourir ici! Eido, je veux pas mourir...
-On va pas mourir...
Rathalos commençait a se relever, s'aggripant auxs stalagmites qu'il arrachait bien évidemment. Mais il avançait petit a petit... bientot il serait en mesure de se mettre sur ses pattes arriere et de s'envoler. Ce serait alors leur fin a tout les deux...
Le porteur de démons se pencha pour regarder le precipice. La chute serait mortelle, mais il y avait une chance qu'il abrite une riviere. Et puis ils pouvaient toujours se rattraper a des rochers qui dépassaient de la paroi, ce ne serait pas ça qui manquait...
Ils n'avaient plus le choix.
-Anatée...?
-Oui...?
Le reptile avait a présent réussi a planter les pieux des ailes dans le roc et se trainait maintenant vers eux.
-Tu me fais confiance?
-Pourquoi...?
-Est ce que tu me fais confiance oui ou non?
-Bien sur que oui!
-Alors on y va a trois...

La gueule du géant ailé, d'ou depassaient des cros immenses, n'était plus qu'a six metre d'eux...

-Quoi? Mais... Oh non! Tu ne veux quand même pas qu'on...
Soudain, le Shen Gaoren réussit a pousser sur ses pattes arrieres et prit son élan. Encore une micro-seconde et il aurait les deux en une seule bouchée...
-Trois!!! Hurla Eido en attrapant une nouvelle fois la jeune fille par la taille.
Celle ci poussa un cri de terreur qui se repercuta durant de longues secondes contre les parois du canyon...

La suite dans l'épisode 20...


Bon,okay, vous vous dites "il manque plein de détails!" ou "y a quelque chose qui m'a echappé". C'est normal, toutes les revelation/explications seront faites dans l'épisode final de cette saison, alors no stress! ^^ Mais va falloir attendre héhé. Bon cet épisode est un peu plus court que le précédent je l'admet, mais j'ai eu un manque d'idée par rapport au modif que je vais face au script d'habitude et don ça donne ça. Bref, j'espere que vous avez apprécié, et pis voilà! ^^
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:37 (2018)    Sujet du message: [Fic] Akuma no Ikari: Saison 1

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Naruto-mangas Index du Forum -> Un dernier adieu au forum Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 338, 39, 40, 41, 42  >
Page 39 sur 42

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Texno x0.3 © theme by Larme D'Ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com